Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Eldrinel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Eldrinel   Lun 9 Nov - 17:57

Et bien je vous en avait parlé, voila mon roman.
Pour l'instant ce n'est qu'un début, la préface qui sur le papier me tient une vingtaine de page.
J'écris peu par manque de temps alors si vous aimez, la suite arrivera peut être pas tout de suite ^^ (je ferai un effort si vous aimez ^^).

Pour l'instant, une seule personne a lu ce qui va suivre à part moi : ma correctrice ^^ lunelle.
Donc je sais pas trop ce que ca va donner.

Eldrinel

Eldrinel se réveilla en sursaut. Comme presque toutes les nuits, elle avait fait ce cauchemar qui la tourmentait depuis si longtemps.
C’était toujours la même scène qui revenait : une immense cité ravagée par les flammes.
Une splendeur ancienne se dégageait des bâtiments comme on n’en voyait nulle part sur le continent.
Tout semblait avoir été riche et joyeux mais seule la violence des feux brûlant les édifices se distinguait parmi les ombres nocturnes.
Dans le chaos des flammes, deux personnes fuyaient l’incendie, solitaires dans les rues pavées de marbre.
Ils courraient désespérément sans jamais distancer les langues de feu qui les poursuivaient.
Mais soudain, il était trop tard, le feu les entourait. Ils étaient bloqués, ne sachant que faire ; lorsque soudain, l’arche sous laquelle ils étaient, s’écroulait.
C’était toujours à ce moment précis qu’Eldrinel s’éveillait. Elle était dans son lit, la tête posée sur l’oreiller mais comme chaque fois,
elle ne put se résoudre à fermer les yeux, l’horreur provoquée par son rêve encore trop proche.
Elle garda ses yeux bleu-gris fixés sur le plafond de bois vieillit par les ans, ses longs cheveux blonds autour d’elle.
Elle avait un corps mince, semblable à celui des autres jeunes filles de douze ans du village, souvent griffé par les tâches journalières mais fin et élancé.
Son visage était plus singulier, il semblait doux malgré les réminiscences du cauchemar qui s’y attardaient.
Ses yeux en amandes faisaient oublier le reste du visage composé d’une bouche toujours prête à sourire et d’un nez fin.
Ils semblaient capter la lumière et possédaient un aspect mystérieux, indéfinissable, qui ne manquait jamais de retenir l’attention des rares étrangers de passage.
Ce jour là semblait quant à lui comme tous les autres : commençant tôt par la violence d’images dont elle avait depuis longtemps cessé de chercher la signification.
Elle se leva lentement et se dirigea vers la bassine d’eau claire qui se trouvait dans sa chambre avant de commencer sa toilette.
Ce rituel journalier accompli, elle s’habilla de ses habits usés, composés d’une ancienne tunique de toile retenue à la taille par une lanière de cuir et de petites bottes qui lui permettaient d’aller souvent en forêt.
Prête à aider aux tâches du quotidien, elle quitta sa chambre.
Elle habitait avec son père Dran et sa mère Celnia.
Ils vivaient en gens simples, de l’agriculture dans le petit village de Catadros. Ce dernier comptait une quarantaine de familles qui cultivaient les alentours ensemble et partageaient les récoltes.
La tranquillité régnait en maître et les gens en étaient heureux, car c’était pour cela qu’ils s’étaient installés loin de la capitale, Nalimar, le plus au sud-est possible dans l’empire de Mavita.

(c'est fou comme ce qui prent une page de word fait tout petit ici ^^)

Bon, page 2 ^^ :

La vie se déroulait paisiblement au fil des jours, mais Eldrinel sentait de subtils changements. Depuis quelques temps,
le village entier paraissait différent, les gens semblaient tendus, plus inquiets et moins joyeux qu’à l’accoutumé.
Peut-être était-ce comme deux ans auparavant lorsque l’empereur était mort et que son fils était monté au pouvoir,
ou peut-être était-ce comme lorsque les récoltes avaient été désastreuses trois ou quatre ans plus tôt.
Mais la jeune fille ne s’en formalisait pas, après tout, même si elle était de nature curieuse,
c’étaient les affaires des adultes et les enfants étaient, eux, toujours les mêmes.
Aussi, dès qu’elle le put, elle alla jouer avec ses amies.
L’après-midi commençait alors et chacune ayant fini ses corvées, elles avaient devant elles un après-midi entier pour s’amuser.
Avec elle venait Sally, Lunelle et Lily, autrement dit, toutes les jeunes filles habitant près de chez elle.
Les autres restaient en groupes et les garçons allaient aider aux champs quand ils ne s’inventaient pas des guerres idiotes.
Sally était la fille du chef du village. Elle avait quatorze ans, de longues boucles noires et un caractère tout comme un corps déjà bien formés.
Lunelle était une jeune fille intelligente et la meilleure amie d’Eldrinel. Elles avaient le même âge mais El avait déjà pris de l’avance dans sa croissance.
Lunelle, bien que plus petite avait de plus longs cheveux, qu’elle aimait laisser libres aux caprices du vent. Ils encadraient un visage malicieux et deux jolis yeux verts qui déclinaient des nuances allant du gris au brun.
Lily était la plus jeune. Elle avait neuf ans mais rattrapait en intelligence ce qui lui manquait en âge. Elle avait la taille d’Eldrinel et arborait d’intenses boucles rousses qu’elle passait son temps à coiffer.
Elles aimaient à s’aventurer à l’extérieur du village pour explorer les endroits qu’elles ne connaissaient pas, découvrant parfois de magnifiques cascades ou d’autres fois de sombres grottes.
Ce jour là, elles se trouvaient dans un petit vallon non loin de la route menant au village.
Il était parsemé d’immenses arbres ; des bouleaux, des chênes, des frênes et bien d’autres qui avaient au fil des ans recouvert le sol de grandes et
douces plaques de feuilles roussies, contrastant avec le vert intense de l’herbe en cette fin de printemps.
Elles s’y promenaient, découvrant ici et là des merveilles de la nature lorsqu’elles entendirent des voix graves et lentes s’élever :
« On fait quoi ?, demanda Lily inquiète, personne au village ne va aussi loin dans les bois.
_Ne t’inquiète pas, répondit la jeune blonde avec sourire, ça doit être quelqu'un qui s’est perdu.
_observons le de derrière ce gros chêne, on ne sais jamais, et on pourra lui faire peur, ajouta malicieusement Sally. »
A peine étaient-elles derrières le vieux feuillu que des silouettes sombres surgirent dans le vallon, amenant à portée d’oreilles leurs conversations :

C'est parti pour une page trois :

« Mais pourquoi faut obligatoirement qu’on se tape des marches interminables en forêt ? gémit une voix, la route est à deux pas.
_Roooh, la ferme imbécile, je t’ai déjà expliqué cent fois que les routes, c’est pas discret et que si tu veux pouvoir t’amuser,
faut pas qu’on soit repéré, répliqua une seconde voix, cinglante. C’est moi le chef ou pas à la fin ?
_C’est toi, Gorlak, bougonna la première voix d’un air énervé.
_Encore heureux, grogna le dénommé Gorlak. Bon, préparez le camp pour la nuit, ça semble sympa ici. »
Il avait dit cela alors qu’ils venaient d’atteindre le centre du vallon, à une vingtaine de mètres des jeunes filles.
Elles n’avaient vu qu’une seule fois des hommes de ce genre au village, c’était loin maintenant mais les bagarres qu’ils avaient provoqué avaient marqué les esprits.
Ils étaient tous vêtus de tuniques sombres si sales qu’on n’en distinguait plus les couleurs d’origines.
Tous arboraient des épées ou des haches de différents types, toutes plus émoussées les unes que les autres.
On pouvait en voir certains porter des plastrons de cuir tandis que d’autres étaient vêtus de mailles crasseuses et rouillées.
La bande semblait bien rôdée car à peine Gorlak avait-il donné l’ordre d’installation du camp que tout le vallon ne fut plus que préparatifs en tous genres.
Sans se concerter, les fillettes s’étaient rassemblées le plus possible vers le tronc. En un seul regard, Eldrinel vu la peur sur leurs visages.
Lunelle prononça alors le mot que chacune pensait, « bandits ».
Prenant soin de rester à l’abri des regards, elles s’étaient lentement reculées,
lorsqu’elles butèrent contre une petite avancée rocheuse qui les empêchait de fuir sans être vues.
Elles avaient alors paniqué, mais Lily avait alors repéré une anfractuosité suffisamment grande pour les abriter toutes.
Sans réfléchir plus, elles s’y engouffrèrent. Elles n’étaient qu’à une quarantaine de mètres du camp des bandits mais elles n’étaient plus visibles.
Aucune d’entre elles ne savaient que faire, craignant d’être repérée. Les bandits pouvaient être très cruels en bande.
« Nous devrions fuir et avertir le village, proposait Sally, ils pourraient être dangereux.
_Mais on va se faire attraper si on bouge, ils sont au moins une trentaine, pleurnichait la jeune rousse, il y en aura bien un pour nous voir.
_Ne t’inquiète pas, dit Lunelle en prenant Lily dans ses bras, on trouvera bien un moyen.
_C’est vrai qu’on risque de se faire voir si on bouge, analysa Eldrinel, mais on aurait plus de chances de nuit vous ne croyez pas ?
Et puis nos parents vont nous chercher, ils savaient vers où nous allions. Il vaudrait mieux attendre. »


Dernière édition par Idrinel le Mer 11 Nov - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eldrinel   Mar 10 Nov - 10:56

Ooooh, ma petite dridri.
Tu es une vraie écrivaine !
Revenir en haut Aller en bas
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Mar 10 Nov - 13:26

Rah j'y crois pas, le vieux coup du suspens à la fin !!!
Oui, bon, d'accord, je me suis fait avoir aussi, et alors ?
C'est bien écrit, Idrinel, bon rythme, bonnes descriptions, (presque) pas de fautes, une bonne ponctuation... Pas mal du tout ! Je ne peux que t'encourager à continuer, évidemment ! monkey

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
komodor
Loser
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 26
Où c'que j'suis : bah en face de toi!
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Eldrinel   Mar 10 Nov - 19:48

Et bien! Très sympathique! Le point négatif que je peux trouver est que la suite est trop longue à venir x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 10:20

Et on continue :

Personne n’ajouta rien, terrifiées à l’idée de se faire capturer, elles se préparèrent à passer de mornes heures d’angoisse. Au fil du déclain du jour, l’agitation s’était lentement éteinte.
La nuit allait bientôt tomber et les fillettes savaient qu’il leur faudrait dans peu de temps, agir si elles ne voulaient pas rester bloquées ici.
Elles s’apprêtaient à sortir lorsque les bruits de la forêt leur semblèrent étranges après le calme retrouvé une fois le camp bandit installé.
Elles se figèrent, à moitier sorties de leur abri lorsqu’une haute forme sombre jaillit devant elles.
« il semblerait que j’aie trouvé de jolis petits rats, grogna l’homme. Ca servira plus que du bois mort et on va pouvoir s’amuser un peu. »
De concert, les jeunes filles se mirent à crier comme jamais elles ne l’avaient fait, ce qui, il faut bien l’avouer,
n’est pas toujours une bonne idée lorsqu’on est sans défence et qu’il y a dans les parages, une trentaine d’hommes armés et mals intensionnés.
La jeune blonde se mit alors à courir, esquivant l’homme et plongeant dans la faible lumière du jour.
Ce n’est qu’après avoir couru un temps, qui lui sembla infini, qu’elle osa se retourner.
Sa meilleure amie la suivait, mais on voyait qu’elle peinait. Voyant que personne d’autre ne les suivaient, elles s’arrêtèrent.
« Ca va ? questionna Eldrinel, tu n’as rien ?
_Tout…va…bien…mais…je n’au…rais pas…pu courir… une minute de plus, glissa Lunelle à bout de souffle. »
Elle se laissa alors tomber contre un arbre et soupira de soulagement.
« Où sont passées les autres, s’inquiéta Eldrinel, je les croyaient derrière nous.
_Je ne crois pas qu’elles nous aient suivi, et une fois qu’on s’est vraiment mises à courir dans les bois, je n’ai plus fait attention.
_Qu’est-ce qu’on doit faire à ton avis ? On ne peut pas laisser Sally et Lily aux mains de ces brutes.
_malheureusement, on ne peut rien faire pour elles maintenant. Ces hommes sont dangereux.
Allons prévenir le village, chuchota la petite Lunelle en tentant toujours de reprendre complètement son souffle.
_D’accord, finit par lâcher Eldrinel.
_Par contre, laisse moi cinq minutes pour récupérer et on n’y va en marchant. J’en peux plus. »
Après ce qui sembla un temps interminable passé dans l’angoisse d’être rattrapées, Eldrinel aida son amie à se remettre debout. Eldrinel aida son amie à se remettre debout.
Elles se mirent alors à marcher en direction du village, sans pouvoir s’empêcher d’avoir l’impression d’abandonner leurs amies.

(d'ailleurs Radichou, les corrections sont les bienvenue, je te demanderai juste de les mettre d'une autre couleur, que je puisse corriger mon fichier doc. Merci)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeehaire
Loser
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 32
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 10:28

Très bien ! Excellent ! Continues ainsi ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 11:16

Si je puis me permettre Wink

Citation :
Personne n'ajouta rien, terrifiées à l'idée de se faire capturer, elles se préparent à passer de mornes heures d'angoisse
Déjà, tu peux mettre un point au lieu d'une virgule. Il n'est pas indispensable, certes, mais après, tu continues avec une autre virgule lourde. Raison de plus pour aérer et permettre au lecteur de respirer. Un truc simple : quand je lis dans ma tête, je m'imagine un conteur d'histoire, avec un souffle, pour voir si le récit est justement "haletant".
Ensuite, de mornes heures d'angoisse... Drôle d'image, à moins que ce ne soit ironique ! Quand c'est morne, c'est long, c'est chiant ("Waterloo, Waterloo, morne plaine" Hugo), il ne se passe RIEN. N'est-ce pas un peu contradictoire avec l'angoisse ? Un sentiment de chaque instant qui te prend aux tripes ? Tes nanas ont peur de se faire attraper, elles sont cachées ! Permets-moi de ne pas être très d'accord avec ce morne.
Déclin, et non déclain.
"La nuit allait bientôt tomber et les fillettes savaient qu'il leur faudrait dans peu de temps, agir si elles ne voulaient pas rester bloquées ici."
Je déplacerais simplement la virgule, après agir, et non temps.

Citation :
Elles s’apprêtaient à sortir lorsque les bruits de la forêt leur semblèrent étranges après le calme retrouvé une fois le camp bandit installé.
Je ne comprends pas cette phrase. Peut-être pourrais-tu revoir la ponctuation pour la clarifier un peu ? Tu as quatre articulations dans une phrase et sans rien pour les séparer :
Elles s'apprêtaient à sortir/
lorsque les bruits de la forêt leur semblèrent étranges/ (drôle de tournure ?)
après le calme retrouvé/
une fois le camp bandit installé.
Je vois tes articulations de phrase ainsi, mais je peux me tromper.

À moitié, et non à moitier.
défense, et non défence.
mal intentionnés, et non mals intensionnés (tension, et non intention)

Tu as de bonnes images (plongeant dans la faible lumière du jour), une façon de prendre le lecteur à partie, un peu de complicité ("il faut bien l'avouer").
"Je les croyais" et pas "les croyaient" !
"On y va en marchant", pas la peine d'y glisser une négation Wink
Ah bah voilà ! un temps qui semble interminable d'angoisse ! Là on a de la tension !
Citation :
, Eldrinel aida son amie à se remettre debout. Eldrinel aida son amie à se remettre debout.
La pauvre ! Elle est tombée une nouvelle fois ? Wink Oui, bon je te taquine un peu. Une relecture et hop, on efface la répétition !


Voilà ! Si tu veux je te corrige directement ta première partie, j'éditerai en couleur comme tu l'as suggéré. Si je me permets ce ton un peu "pointeur du doigt" c'est parce que tu peux en faire quelque chose de très bien au lieu de quelque chose de pas mal. Tu as de la personnalité dans ton écriture, qui pointe sous quelques p'tites maladresses vraiment bénignes ! Alors continue, courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bachia
Troubadour
avatar

Nombre de messages : 471
Age : 37
Où c'que j'suis : A la taverne de la Loose
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 16:39

Quel emmerdeur ce Radichou, monsieur le gnome journaleux ! (je me permets chef:) )
On a hâte de lire la suite Dridri, continue comme ça !
Et suis les consignes du chef, en lisant à voix haute par exemple, on voit vite les erreurs de ponctutations et les problèmes de rythme dans les phrases.
Attention aux descriptions (je m'y mets moi aussi^^), elles peuvent être lourdes, alors que d'un autre coté, tu as déjà beaucoup de personnages dont on veut en savoir plus (on se mélange un peu dans les prénoms).
Enfin ce ne sont pas de réelles critiques, ton oeuvre est super à lire !

Ah sinon, je ne crois pas que tes pages correspondent à des chapitres, ne nous hache pas notre lecture comme ça, on en veut plus !! Le découpage est important, ne l'oublie pas.

Et je rajouterai que j'encourage vivement ce genre d'iniatives sur le forum, même si je participe peu moi même ! (Ca viendra).
Les présentations, les poèmes ou textes, vidéos, chansons, ça nous fait vivre ! Et on aime ça quand on est au boulot Smile

Vive les Poètes !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 17:12

Absolument d'accord avec Bachia !
Tu es bien partie pour le très convoité "grade" (j'appelle ça plutôt un remerciement pour ce que tu fais pour ta guilde) de Ménestrelle !

Oui, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, j'ai une histoire sur le feu laissée en plein suspens...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avrelivs
Loser
avatar

Nombre de messages : 219
Où c'que j'suis : Gadgetzan (là où je vis)
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 19:22

C'est vrai que c'est chiant de se faire corriger comme ça sans arret...
Pff je te reconnais bien là ratichou !
En tout cas ton roman à vraiment l'air super vu les bons commentaires que je peux lire. Malheureusement, mes petits yeux tout mignon ont trop de mal à lire un texte sur ordinateur, du coup j'ai lu que les 3 premieres phrases.
Mais si ton héroine est libre, présente la moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobeldopple
Poête/sse du Printemps
Poête/sse du Printemps
avatar

Nombre de messages : 950
Age : 33
Où c'que j'suis : Dans la guilde d'à côté
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 12 Nov - 19:47

Avrelivs a écrit:

Mais si ton héroine est libre, présente la moi ^^
A moi aussi ! Cool

** Modéré par Vidin** : Va pour des allusions (de temps en temps) sur la drogue mais pas la peine de mettre des images. Merci !**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pèremathieu
Loser
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 07/11/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Dim 15 Nov - 20:45

je trouve ca genial je prend du plaisir a te lire continue suis impatient de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Dim 15 Nov - 21:14

Enfait, le découpage est plutôt en fonction des pages de word suivant le recopiage de mes pages manuscrites.
Coté ponctuation, j'ai toujours eu une façon d'écrire limite, à l'écris. Coté description, c'est surtout que j'ai l'impression de pas mettre assez de détail donc bah... je rajoute ^^.
Sinon les personnages n'en sont qu'à leurs débuts, c'est plus une préface qu'un véritable chapitre (la total dont il n'y a pour l'instant que la moitié.)
D'après mes idées, ils vont beaucoup grandir, changer et pour certains être mis de coté voir disparaitre.
La plupart de mes personnages sont inspirés de mes amis proches, c'était mon objectif, écrire en m'amusant à faire de mes amis des personnages bien à moi.
Pour l'instant seules lily et Lunelle sont "réelles".

Et sur ce, une nouvelle page :

Elles ne devaient plus être qu’à quelques minutes du village lorsque les branches craquèrent dans les buissons proches.
S’immobilisant, elles se tapirent contre un rocher, craignant le pire. Un lapin détallant à grand bonds les rassura, leur permettant de reprendre leur souffle.
« Vous voila enfin mes mignonnes, rugit la voix de Gorlak, vous nous aurez bien fait suer, mais la course s’arrête ici. »
A peine la voix s’était éteinte qu’une dizaine d’hommes sortaient des ombres, les encerclant complêtement.
Ils s’avançaient lentement vers les fillettes qui ne savaient que faire et les bandits allaient se saisir d’elles lorsque la confusion s’empara de la scène.
Eldrinel avait lancé son pied vers les parties sensibles du bandit le plus proche, l’envoyant rouler à terre.
Ne voulant leur laisser le temps de réagir elle se tournait déjà vers l’homme suivant. Lunelle, emportée par l’impulsion d’Eldrinel, avait sauté sur le bandit à coté d’elle, mordant et griffant comme une furie.
Face à son adversaire et n’ayant plus l’effet de surprise, Eldrinel était sur la défensive, évitant un coup de poing, se jetant à terre pour éviter les deux bras qui fonçaient sur elle pour la saisir.
Bloquée sur le dos de son adversaire, la petite furie fut vite empoignée par deux brutes qui la plaquèrent au sol sans ménagement,
rejoignant son amie qui n’eut pas le temps de se relever que déjà deux bras musculeux lui maintenaient la tête dans les feuilles mortes.
Le calme revenu, une face immonde apparut près de leurs têtes.
« Et bien, voila de petites chattes qui se prennent pour des fauves, cracha Gorlak, nous allons vous apprendre à ne pas mordre, comme vos petites amies en ce moment même. »
Un rire mauvais, porteur d’une haleine fétide retentit alors, annonciateur de malheures. Il se tourna ensuite vers ses sbires avant de hurler :
« Attachez les solidement, on s’amusera avec elles plus tard. »
Elles furent aussitôt ligotées et portées comme de simples sacs. Elles ne voyaient pas où ils allaient mais se doutaient que ce n’était pas au village, plus probablement au camp.
De longues minutes plus tard, elles arrivèrent en effet dans l’étroit vallon où elles furent durement jetées au sol. Il y avait eu d’important changements depuis le début de l’après-midi.
De nombreux feux brulaient autour du bivouac, une vingtaine de tentes avaient été dressées ici et là et des détritus jonchaient partout le sol.
On était bien loin du beau vallon sauvage qu’elles avaient découvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 26 Nov - 10:55

Bon bah la suite arrive enfin (oui je me suis redécidé à écrire ^^ (oui j'ai eu une coupure d'internet)) :

Ce qui rassura Eldrinel et l’horrifia à la fois, c’est qu’il n’y avait aucune trace des deux autres filles.
« Malheureusement, nous n’avons pas le temps de nous occuper de vous, ricana Gorlak, vous nous avez mis quelque peu en retard.
Nous devons nous rendre à Caradros. Il parait que c’est un charmant village. Vous connaissez ?
_Non, répondit sèchement Lunelle. »
À peine avait-elle répondu, que l’homme le plus proche lui décocha un coup de pied dans l’estomac,
la pliant en deux de douleur tout en lui arrachant un cri sourd.
« Ce n’est pas bien de mentir, s’amusa-t-il, j’ai déjà eu une petite discussion avec vos amies.
_Lomote, coupa Gorlak, puisque tu as l’air de vouloir t’en occuper, tu les surveilleras pendant notre petite escapade.
_Oui chef, répondit Lomote, apparemment mécontent.
_Elles doivent être encore entières à notre retour, je te préviens.
_T’inquiète pas Gorlak, je sais traiter des fillettes avec douceur, répliqua Lomote avec dédain.
_Justement, ricana le chef avant de se tourner vers les captives. Bien, maintenant, nous allons rendre visite à vos amis villageois. »
Sur ce, il tira le fauchon qui pendait à sa ceinture et s’éloigna rapidement, suivi des autres bandits.
Eldrinel et lunelle se regardèrent, plus inquiètes que jamais pour le village, leurs deux amies et pour leur propre sort.

Gorlak partit, Lomote grommela pendant de longues minutes, toujours mécontent apparemment de ne pas faire partie de l’expédition.
Eldrinel tentait sans beaucoup d’espoir de défaire les liens de corde grossière mais ils restèrent solidement enfoncés dans ses poignets. Lunelle semblait défaite.
Au bout de ce qui lui sembla une heure d’attente dans une angoisse croissante pour le village, Lu sembla se ressaisir, réussissant à s’assoir sans l’aide de ses mains, les pieds toujours liés, à coté de son amie qui releva la tête et s’appuya doucement contre elle.
Lomote repéra le mouvement et vint s’accroupir devant les jeunes filles, les étudiant avec un intérêt qui leur fit froid dans le dos.
« Alors les mignonnes, inquiètes pour votre petit village ? Y a vraiment pas de quoi, il n’y aura bientôt plus grand monde pour souffrir là-bas, ricana-t-il.
_Vous n’arriverez jamais à vaincre les villageois, répliqua fièrement la jeune blonde, ils sont trop nombreux.
_Ha ha ha, tu penses peut-être qu’on en est à notre première attaque de village ? On a l’habitude de s’occuper de ce genre de ploucs. Et tu sais ce qu’on fait aux gamines de ton genre ? Tu sais ce qu’on a fait à ton amie avec les cheveux noirs bouclés ? Je vais te montrer, dit-il, un sourire torve sur les lèvres, on adore s’amuser… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Eldrinel   Jeu 26 Nov - 12:02

Pas mal les effets de tension croissants Smile

Je te corrige la typo et la ponctuation directement après mon déjeuner si tu veux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reders
Noob


Nombre de messages : 13
Age : 22
Où c'que j'suis : belgique
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Sam 28 Nov - 9:38

C'es génial tout ca!!! Dis chef je peux moi aussi publié sur le forum un livre que j'écrit également? pliiiiz =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roxasreders.skyblog.com
Darkcartman
Loser
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Où c'que j'suis : a coté de chez mes voisins :)
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Sam 28 Nov - 12:07

Waouhh c'est trop bien ! Meme si je n'ai pas tout compris, je trouve que tu feras une bonne écrivaine !

ps : o_O ménestrelle ?! Surprised Génial ça bravo a toi d'avance Razz (oui je met plein de fois cet émoticone je l'aime bien !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://td-du-92.skyrock.com
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Sam 5 Déc - 10:07

oui, je sais que j'ai pas toujours une écriture très claire ^^
ménestrelle on verra ^^ ca va etre suivant le bon vouloir du patron.(d'ailleurs désolé de pas avoir rep mais j'ai un peu zappé de passer sur le fofo ces derniers temps)

Et comme je suis de super humeur ce matin, voila quelques pages en plus ^^ :

Il venait juste de finir sa phrase qu’il commença à s’avancer vers Eldrinel, lentement, savourant son impression de puissance.
Les jeunes filles étaient paralysées par la peur et ce d’autant plus que Lomote venait de tirer son couteau.
Idrinel tenta de reculer malgré les liens, mais sans grand résultat. Elle sentit les deux mains poisseuses de Lomote sur ses épaules, la forçant à se retourner.
Plaquée sur le ventre contre le sol par une force qu’elle ne pouvait repousser,
elle ferma ses beaux yeux bleus avant qu’ils ne soient remplis de larmes . Il allait la faire souffrir et elle savait que personne ne pourrait lui venir en aide.
La lame du couteau se plaça sur sa nuque, froide promesse de mort, mais au lieu de la douleur à laquelle elle s’attendait, ce fut le tissu qui subit le coup de couteau.
Lomote avait déchiré la tunique d’Eldrinel sur toute sa longueur, laissant dans le bas de son dos une entaille rouge vif à la limite des restes du tissu.
Elle se recroquevilla, étirant les restes du vêtement qui laissèrent alors entrevoir la peau lisse de son dos. Elle sentit un instant Lomote se figer, comme pour admirer son œuvre,
mais il n’allait pas s’arrêter là et il reprit très vite son ouvrage. Il déchira avec force la tunique déjà meurtrie, l’arrachant totalement, laissant Idrinel nue sur le sol.
La fraicheur du sol sur son ventre blanc lui fit ouvrir les yeux. Elle ne pouvait décidément pas laisser cet homme faire ce qu’il voulait. La sensation de ses mains parcourant son corps la révulsait.
Elle se débattit alors autant qu’elle le put, mordant ce qu’elle pouvait, s’agitant et donnant des coups de pieds, mais l’homme la maintenait solidement.
Ce n’est qu’au bout de quelques minutes, à force de coups et profitant du fait qu’il se déshabillait, qu’elle réussi à le déséquilibrer.
Sentant cela, elle se retourna et assena à son agresseur tous les coups de pied qu’elle pu. Lunelle qui avait été jeté à terre en même temps,
choisit ce moment pour s’en mêler, frappant elle aussi de ses deux pieds liés. Sous l’effet conjugué des coups des deux jeunes filles,
le bandit basculat en arrière et s’étala de tout son long avec un bruit mat. Eldrinel réagit à peine, s’arrêtant de gesticuler.
Elle regarda autour d’elle et ne vit que Lunelle, encore ahurie elle aussi de ce qui venait de se passer et Lomote, inconscient.
Elle sembla toutefois se ressaisir lorsqu’elle croisa le regard d’Eldrinel, toujours nue sur le sol.
Cette dernière avisa la lame de leur agresseur à quelques pas et se traina jusqu’à elle. Les liens de ses poignets opposèrent de la résistance,
mais ceux de ses jambes cédèrent sans difficulté.
Elle alla ensuite délivrer son amie qui se leva alors et s’approcha lentement de Lomote.
« Tu…crois qu’il est mort ? interrogea cette dernière avec difficulté.
_Ca m’étonnerais, souffla la jeune blonde tout en essayant de remettre de son mieux sa tunique déchirée. Ca m’étonne déjà qu’il soit dans les pommes. »
La nuit était tombée et tout était calme, quand soudain, un cri retentit au loin, déchirant le voile de calme que la nuit avait apporté avec elle.
Elles avaient oublié le village et leurs amies lorsque Lomote avait agi.

enfait, une seule page pour aujourd'hui ^^, y a un bon suspens la, niark
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkcartman
Loser
avatar

Nombre de messages : 84
Age : 20
Où c'que j'suis : a coté de chez mes voisins :)
Date d'inscription : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Sam 5 Déc - 10:09

/clap Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://td-du-92.skyrock.com
Zeehaire
Loser
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 32
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Sam 5 Déc - 13:53

Citation :
Il venait juste de finir sa phrase qu’il commença à s’avancer vers Eldrinel, lentement, savourant son impression de puissance.
Les jeunes filles étaient paralysées par la peur et ce d’autant plus que Lomote venait de tirer son couteau.
Idrinel tenta de reculer malgré les liens, mais sans grand résultat.

Petit lapsus Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Dim 6 Déc - 9:42

Heu... ouais bah vous aurez tous compris que c'est pas Idrinel ^^.

Et la suite : (je préviens, y a des passages qui deviennent un peu gore, j'ai voulu essayer d'écrire la vision de ce qui pour moi se passe, sans oublier certains détails)

Elles examinèrent rapidement le campement désert sans trouver de traces de Lily ou de Sally.
Le possible réveil de Lomote les inquiétaient, mais elles allèrent néanmoins jusqu’à l’infractuosité qui leur avait tenu lieu de refuge.
Arrivées à l’entrée, l’horreur de la scène les figea.
Le corps de Sally se trouvait à terre, nu, souillé et couvert de sang.
Son visage était figé dans une expression de souffrance venant probablement autant des traitements qu’elle avait reçu que de ses blessures,
de fines traces rouges qui couraient sur tout son corps.
Horrifiées, elles se reculèrent vivement, se soustrayant à l’atrocité de la scène. Il leur fallut de longues minutes pour pouvoir reparler.
« C’est…horrible, hoqueta Eldrinel, au bord de la nausée, pourquoi ne nous a-t’elle pas suivi ?
_Je ne sais pas. Peut-être n’a-t’elle pas pu. Ce qui m’étonne le plus, c’est qu’on n’a vu aucune trace de Lily.
_Elle a peut-être réussi à s’échapper.
_je l’espère, répondit Eldrinel dans un souffle. Dans tous les cas, on ne peut plus rien faire. Par contre on ne peux pas laisser Sally comme…ça .
_Je sais, mais on ne peut pas faire grand-chose. Autant rentrer au village demander de l’aide.
_oui, tu as sans doute raison, acquiesça la jeune blonde.
_Par contre, il va falloir faire attention, si des bandits reviennent vers le camps il ne faudrait pas les croiser, analysa Lunelle.
_Passons par la route, suggéra Eldrinel, ils voulaient éviter d’y passer je crois, et on trouvera peut-être quelqu'un qui nous aidera.
Et puis… je préfèrerais ne pas rester dans la forêt si c’est possible. »
S’étant mises d’accord, elles prirent autant qu’elle le purent la direction de la route du village, se fiant à leurs souvenirs de la position du vallon.
Se promener dans un sous-bois à cette heure de la journée n’était déjà pas rassurant pour deux jeunes filles
mais la pensée des bandits rôdant dans l’ombre rendait la marche nocturne effroyable.
Les troncs sombres des arbres semblaient autant de silhouettes hostiles, le moindre craquement de branche les faisaient sursauter.
Plus le village se rapprochait et moins elles allaient vite.
Lorsqu’enfin elles furent non loin du village, elles rejoignirent d’épais taillis en bordure de route, avançant le plus discrètement possible.
Arrivées à la bordure ouest du village, elles se stoppèrent net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reders
Noob


Nombre de messages : 13
Age : 22
Où c'que j'suis : belgique
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Dim 6 Déc - 18:27

Une vraie artiste! Un travail d'écrivain t"irait bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://roxasreders.skyblog.com
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Dim 6 Déc - 20:14

Et la suite qui arrive (la par contre y a du gore âmes sensibles attention) :

Blotties derrière des buissons, elles observèrent les scènes macabres qui s’offraient à elles.
Les fumées qu’elles avaient de loin prises pour celles des cheminées, provenaient des maisons ravagées par les flammes.
Les corps de personnes qu’elles connaissaient depuis toujours étaient étendues sans vies dans les rivières de sang qui serpentaient dans les rues.
Les corps dénudés des femmes semblaient pétrifiés dans des expressions d’horreurs.
Les enfants avaient été empalés et décoraient à présent les rues maculées de rouge. Aucune trace des bandits, ni de mouvement humain d’ailleurs, n’était visible.
Lunelle détourna le regard lorsqu’un corbeau commença à s’attaquer avec appétit à l’œil d’un enfant
avec qui elles avaient joué la veille mais qui aujourd’hui avait les entrailles à l’air, pendant sombrement.
Elle s’éloigna légèrement, s’appuyant contre un arbre avant de vomir. Il n’en fallut pas plus à Eldrinel, déjà bien remuée par la soirée, pour rendre son repas elle aussi.
Elles restèrent ainsi près d’une demi-heure, la respiration rapide.
Les bandits semblaient s’être contentés de massacrer les habitants, de piller et violer, avant de repartir le plus rapidement possible.
Mais malgré cela, les deux rescapées ne voulurent pas rester aussi proche du village et décidèrent de rejoindre une petite grotte à proximité qu’elles connaissaient.
Durant le trajet, elles ne dirent pas un mot. Elles s’endormirent à même le sol, l’une contre l’autre pour se tenir chaud. L’horreur, la crainte et la sensation de solitude les suivirent dans leur sommeil.
Au petit matin, Eldrinel eut du mal à ouvrir les yeux, refusant la réalité qui s’imposait à son esprit.
Il y avait également autre chose, une impression étrange, comme s’il manquait quelque chose.
Lunelle se leva alors à côté d’elle et elle se força à faire de même, ouvrant les yeux.
Sa meilleure amie la regardait avec tristesse mais sourit quand même avant de lui parler.
« Bien dormi ? Tu as encore fait ce rêve, comme d’habitude ? »
C’est alors qu’Eldrinel compris ce qui lui manquait.
Pour la première fois depuis une éternité, elle n’avait pas fait cet éternel cauchemar.
« Non, s’étonna-t’elle, je n’arrive pas à comprendre pourquoi d’ailleurs. Peut-être est ce à cause de hier soir, peut-être que mon esprit a refusé plus d’horreur.
_C’est toujours un bon point, tenta la petite jeune fille.
_Oui, enfin je m’en serais passé si c’est bien à cause d’hier soir. Mais c’est toujours ça. »
La lumière du jour éclairait doucement l’intérieur des parois de roche, soulignant encore plus leur solitude.
Les deux amies sortirent lentement, découvrant le calme des bois au petit matin. Elles allèrent jusqu’à un petit ruisseau non loin où elles se désaltérèrent avant de se laver.
Cela fait, elles explorèrent les alentours en quête de nourriture mais après une heure de recherches peu fructueuses, Lunelle proposa :


Dernière édition par Idrinel le Mar 8 Déc - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zeehaire
Loser
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 32
Date d'inscription : 18/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Lun 7 Déc - 10:46

Citation :
Les bandits semblaient s’être contentés de massacrer les habitants, de piller et violet, avant de repartir le plus rapidement possible.
Quelle horreur !!! Ces habitants tous repeints en Violet !! J'espère qu'ils paieront pour cet affront fait aux arts plastiques !

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldrinel
Loser
avatar

Nombre de messages : 97
Age : 26
Où c'que j'suis : en donjon
Date d'inscription : 19/10/2009

MessageSujet: Re: Eldrinel   Mar 8 Déc - 23:09

^^ je corrige ca de suite.

Et voila la suite maintenant, probablement l'avant dernière ou avant avant dernière page.
Une fois cela passé, la suite sera plus longue à venir mais qui sait ^^.
Bon sans plus d'idioties la suite :

« On rentre au village ? j’ai peur mais je m’inquiète trop pour mes parents, j’espère qu’ils vont bien. Et puis, on ne tiendra pas longtemps seules ici. »
Eldrinel acquiesça, se laissant prendre la main par son amie en direction du village.
Bien qu’inquiètes, l’idée de possibles survivants dont leurs parents, leur donnait le courage d’avancer.
On ne voyait toujours personne de vivant dans le village et elles décidèrent alors de s’aventurer dans les rues,
regardant les morts en espérant qu’ils ne seraient pas de leurs proches.
Malheureusement, ce ne fut pas toujours le cas. Eldrinel reconnut vite son oncle et sa tante, morts apparemment en tentant de protéger leur maison des pillages.
Ce fut ensuite Lunelle qui reconnut son frère ainé, une lance le traversant de part en part, le dos tailladé.
Les fillettes se forçaient à avancer, l’espoir de survivant flottant au dessus d’elles, les joues humides de leurs larmes coulant sur le sol rougit.
Arrivée devant chez elle, Lunelle courut à l’intérieur, Eldrinel sur les talons. Elles découvrirent vite ce qu’ellles craignaient : deux corps sans vie.
Le père de Lunelle avait été décapité, sa tête avait roulée jusqu’à ses pieds, à quelques centimètres de la lame de l’épée qu’il tenait toujours en main.
Sa mère gisait elle, sur la table, nue et couverte de d’empreintes de mains sanglantes.
Elle la couvrit d’une étoffe avant de s’écrouler en pleurs.
Eldrinel se tint un moment derrière elle, la prenant dans ses bras, mais rien ne pouvait calmer son amie et cela se comprenait. Elle sortit, la laissant à son chagrin.
A quelques pas, elle s’aperçut que sa maison avait brûlée et s’approcha, ne trouvant à son grand soulagement, aucune trace de ses parents.
Elle continua ses recherches, passant de corps en corps, jusqu’à ce qu’elle aperçoive celui d’une personne qu’elle connaissait parfaitement pour l’avoir longuement observé aux champs,
son père.
Elle courut jusqu’à lui trébuchant par moments à cause des cahots de la route.
Il était pâle mais semblait vivant et lorsqu’elle s’agenouilla à ses côtés, il tourna la tête, ses yeux se remplissant d’amour en la reconnaissant.
« Ma chérie ! Je suis heureux que tu aies pu t’en sortir, articula–t‘il d’une voix faible. Hier n’a pas été une bonne journée, il me semble. Tu ne trouves pas ?
_Pas vraiment… Je suis désolée papa, j’aurais dû être avec toi et maman, pleurnicha la jeune fille.
_Qu’est ce que tu racontes ? il vaut bien mieux que tu n’ais pas été avec nous, la preuve, tu es vivante.
Par contre, il va falloir que tu te débrouilles sans nous maintenant, souffla Dran.
Je ne suis pas en très bon état et ta maman n’est pas ressortie de la maison.
_Non, tu es vivant, c’est tout ce qui compte, tu ne peux pas mourir, que pourrais-je faire sans toi ? s’étrangla Eldrinel .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eldrinel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eldrinel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Eldrinel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Poésies-
Sauter vers: