Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Fable, de Drolio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drolio
Noob


Nombre de messages : 2
Age : 29
Où c'que j'suis : Kalimdor
Date d'inscription : 17/03/2013

MessageSujet: La Fable, de Drolio   Sam 8 Juin - 16:45

Salut les amis ! Je sais que j'ai pas publié grand chose sur le forum pour l'instant, mais je voudrais me rattraper ! Embarassed
J'ai donc décidé de publié une fable que j'ai faite il y a bien peu de temps, histoire de divertir vos esprits et remplir vos yeux de merveilles ! Very Happy
(c'est bon ? j'en fais pas trop ?)



La Folie et la Sagesse

Il est dans un coin reculé de l'Asie,
Parmis les milliers d'arbres, fleurs et bambous,
Un temple abandonné depuis quelques décennies
Donc le riche exotisme vaut trésors et bijoux.
On dit qu'a l’intérieur, assise sur son trône
Une femme au regard sensible, au visage confiant
S'en va quelque fois, calmer les impertinents.
Telle est sa tâche, elle qui domine les cyclones,
Qui gagne la confiance du temps.
Certains l'appellent Vérité, d'autres Sagesse.
Elle brille, brille au crépuscule de la nuit,
Eclaire les Hommes, perdus dans l'oubli,
Qui la remercient avec extrême allégresse.
Un beau jour, alors qu'elle sortait de sa demeure,
Apaiser toutes ces âmes torturées,
Elle vit un cas que nulle part ailleurs
Jusqu'à maintenant on avait su soigné.
C'était la Folie, qui se trainait par terre,
Elle était sale, et portait des vêtements décousus.
Brûlée par les tempêtes du dernier hiver,
Elle gisait au sol, les yeux hagards et perdus.
La Sagesse s'en approcha et lui dit :
Ma chère, que faites vous allongée ici ?
Vous seriez bien mieux à l'abri, à la chaleur
D'un petit feu, plutôt qu'à vous complaindre dans votre malheur.
La Folie se retourna et répondit :
Vous êtes bien téméraire
De venir jusqu'ici.
Ce pauvre monde est en guerre,
Et a bien assez de soucis.
Pour tout vous dire je vous attendais.
On m'a demandé de délivrer
Un message pour que vous puissiez
Comprendre dans quel état vous mettez mes chers cadets.
Vous, princesse de la paix, reine de la prudence,
Veuillez comprendre que l'influence
Que vous avez sur mes cadets ne nous laisse pas indifférents :
Des guerres éclatent, et se créent des continents
Depuis que vous et vos apôtres nous donnez différentes version de la vie.
La Sagesse, étonnée, répondit à son tour :
Mais enfin, nous pourrions vivre dans l'amour
S'il n'existait que la sagesse et plus la folie !
Pourquoi donc arrêter toutes ces prouesses ?
Esquissant un sourire sur son visage,
La Folie lui expliqua que dans ce monde, il y a plus de fous que de sages;
Et que dans le sage même, il y a plus de folie que de sagesse.
Alors, toutes deux comprirent qu'elles étaient complémentaires.
La Sagesse accepta la Folie car sans ses méfaits
Elle n'aurait point d'affaire.
La Folie accepta la Sagesse, pour que ce monde soit plus sensé.
La Folie ne peut exister sans un peu de bon sens;
La Sagesse ne peut éternellement cacher son innocence;
Aussi complémentaires que les apôtres,
L'une justifie désormais l'existence de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 35
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: La Fable, de Drolio   Dim 9 Juin - 21:24

Moi j'aime bien ! Et puis on sent l'influence Radichoutienne dans certains vers...
Continue ! Le bon poète persévère, le mauvais perd ses vers ! (et le myope perd ses verres, et ton paternel est un père sévère)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyuuden
Poète/Poètesse
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 23
Où c'que j'suis : Pics de la Sérennité
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: La Fable, de Drolio   Lun 24 Juin - 8:48

radichou a écrit:
Moi j'aime bien ! Et puis on sent l'influence Radichoutienne dans certains vers...
Continue ! Le bon poète persévère, le mauvais perd ses vers ! (et le myope perd ses verres, et ton paternel est un père sévère)

En lisant ta dernière phrase je me perd sévère ....

Très jolie Fable, Drolio, j'adhère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fable, de Drolio   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fable, de Drolio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'édition collector de Fable III dévoilée
» Fable
» Fable 3
» Fable, Fable 2, Fabluleux ! Et Fable 3 ? Tralala
» Fable 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Poésies-
Sauter vers: