Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Verdun

Aller en bas 
AuteurMessage
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 37
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Verdun   Mer 6 Mai - 16:27

Si jamais vous cherchez un FPS dans le cadre de la première guerre mondiale, le jeu Verdun est fait pour vous !

C'est un jeu multijoueur, avec des parties qui durent une dizaine de minutes chacune.
Deux camps s'affrontent, l'Entente contre l'Alliance (même si ça se résume à Français+Anglais+Canadiens VS Allemands il me semble).

On se tire dessus, on revient au bout de quelques secondes au cimetière, rien de bien nouveau.

Mais mais mais, pas mal de petites choses changent. Et qui font que ce jeu mérite d'être testé pour ceux qui apprécient le genre ou qui s'intéressent à cette période.

Une bonne ambiance
On se bat surtout dans les tranchées ! Les graphismes ne sont pas du dernier cri, certes, mais l'atmosphère boueuse est assez saisissante. On parcourt les tranchées tête baissée, le no man's land est ravagé, on rampe dans la boue, on s'abrite derrière une carcasse de cheval... Niveau sonore, on entend la pétarade toute proche et on prie pour par s'en prendre une, on entend tomber les obus de mortier et on court à l'abri, et tant pis si on se fait tirer comme des lapins... On entend ses équipiers parler dans la langue de leur escouade...

Le principe : une balle qui touche = un mort.
Ah ouais, ils font pas dans la finesse. Y'a pas de points de vie, de mecs qui guérissent rien qu'en respirant. Il PEUT arriver qu'on se prenne une légère blessure, mais c'est rare. En général, tu meurs et tu attends le repop sagement Very Happy (ce qui m'arrive souvent).
Les dangers sont nombreux : tireurs embusqués, on croise un ennemi qui vient prendre d'assaut notre tranchée et c'est à qui sera le plus rapide à donner un coup de crosse/baïonnette (l'agencement des tranchées avec ses angles droits fait qu'on voit l'ennemi au dernier moment, ou alors on avance en groupe à pas de loup, redoutant une embuscade à la mitrailleuse).

Le jeu oscille entre prises de tranchées et défense de position. Tout dépend du nombre de joueurs qui ont aidé à capturer la zone. Quand on attaque, on doit s'emparer de la tranchée ennemie, quitte à parcourir le no man's land pour cela. On sautille alors de trou d'obus en trou d'obus, on rampe, on marche touuut doucement pour pas se faire charcuter par les barbelés (qui sont eux aussi mortels) et plus on est nombreux chez l'ennemi, plus vite on capture le point. Ensuite, l'ennemi contre-attaque ! S'il reprend pied, il faut alors battre en retraite.
Ceux qui veulent la jouer solo ou ne pas suivre les ordres sont, s'ils quittent la zone à défendre, exécutés pour désertion. Ils meurent d'un coup, paf (ils sont néanmoins prévenus bien sûr).
Or, comme la zone de combat varie selon qu'on attaque ou défend, on se surprend à battre en retraite en courant et tant pis si les balles sifflent autour de soi !

Il existe différents types d'escouades :
Les légères (chasseurs alpins par exemple), qui fournissent d'excellents éclaireurs. Avec possibilité de faire venir un aéroplane de reconnaissance pour mieux repérer l'ennemi. C'est dans ces troupes là qu'on trouve le fusil à lunette, aussi.
Il y a également les troupes basiques, et les spécialistes.

Pour ma part, j'ai surtout testé la biffe, la base, les Poilus !
Avec son chef d'escouade (Caporal) qui se bat avec son pistolet et ses... jumelles.
Il est néanmoins très utile, et c'est là où le jeu est bien fichu : il faut jouer en équipe et assumer son rôle.
Car le sous-officier fait repop les copains là où il se trouve, il doit donc avancer prudemment !
Et comme son petit pistolet ne fait pas de miracles, il peut se venger en pointant un endroit sur la carte pour dire aux équipiers d'attaquer là à grand coups de sifflet, ou alors demander une frappe d'artillerie (ne pas confondre les deux ordres, ça m'est arrivé, heureusement que le feu ami ne compte pas).
Le fusilier, lui, se bat avec son vieux Lebel. Il a des malus en vitesse de déplacement s'il est trop éloigné de son sous-officier mais il marque plus de points pour son équipe s'il prend des objectifs avec son caporal. Et tu recharges le Lebel munition par munition ! (contrairement au fusilier allemand qui lui avait compris que par paquets de 5 c'était plus pratique).
Il y a aussi le mitrailleur, bien utile pour bah... mitrailler.
Et le grenadier, le seul gars de l'escouade armé de DEUX grenades (youhou...). C'est néanmoins utile pour voir l'ennemi détaler la queue entre les jambes quand ils tiennent une position.

Parmi les spécialistes, on note un soldat capable de demander une frappe de gaz mortel (gaz moutarde, etc., l'horreur). Si on a le malheur d'évoluer dans un nuage toxique, on meurt très vite. On a tout juste le temps d'enfiler son masque à gaz, et on combat avec. Afin d'accentuer le réalisme et le manque de visibilité, on voit l'écran à travers le masque à gaz. Cela dit, voir les casques pointus charger avec le masque à gaz, c'est vraiment flippant !

Bref, je m'accorde parfois quelques sessions de jeu. On gagne plus de points quand on joue avec un pote, donc n'hésitez pas Smile Pour l'instant j'aime bien ! Et puis on gagne des points de compétence qu'on peut dépenser pour améliorer ses quelques talents et plus tard son armement.

Bref, Verdun est un jeu à tester, il coûte à peine 20 € et puis quoi, pour une fois qu'on peut jouer des pioupious ! Avec les pantalons rouges du début de la guerre, bien visibles dans les tranchées Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Verdun
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrêtés municipaux de Verdun [Ne sont plus en vigueur]
» Verdun 1916-2016
» [RP]En roue l'Hydre
» [En cours]2e Championnat du SERG, Archive des matchs
» Arrêtés Municipaux de Verdun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Autre jeux et terres d'Exil-
Sauter vers: