Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre   Jeu 16 Nov - 15:00

L’aiguille de bronze ciselé avait atteint dans un inquiétant grincement de ressort tordu le chiffre fatidique sur le cadran de verre. Dans un bruit sec, Radichou referma le clapet de son chronométrognome en soupirant. Il était déjà l’heure !

Il s’était taillé soigneusement sa barbichette adorée en chantonnant. Il pencha la tête en scrutant devant son miroir ce visage si familier qui était le sien. C’était donc le grand jour. Tout devait être parfait pour elle, se disait-il, il fallait que tout soit orchestré dans cette diabolique précision que lui et sa promise affectionnaient tant…
En théorie ! Il rit en secouant ses épaules maigrelettes. Comme si leurs plans s’étaient à chaque fois déroulés comme ils l’avaient prévu ! Joyeuse sottise, à y repenser. Il renversa un peu d’eau de cologne sur ses mains et s’aspergea le torse et le visage. On est bête quand on est amoureux, qu’il se disait… Et jamais il n’avait été aussi heureux d’être bête ! Il mit les poings sur les hanches et fixa son reflet sur le miroir, dans un geste de défi.

- Alors vieux filou, finalement tu auras réussi ! Non non ne te fatigue pas à répondre, nous savons tous deux que ton pauvre vieux cœur, que tu cherches à cacher sous des dehors sadiques et cruels, bat de plus en plus fort à l’idée de lui passer la bague au doigt ! C’est pour ce soir hein… Tu te rends compte ? Tu sais que tu t’engages pour de bon là ? Finies les bétises mon vieux !

Radichou soutint le regard inquisiteur de son reflet en souriant, buste dressé, quelques poils épars grisonnants et tortillés de son torse maintenus fièrement en avant.
- Ah mais que crois-tu, se répondit-il, à présent je sens que je serai heureux, avec elle, tu entends ? Cela fait plus d’une année que nous nous courons après… nous avons eu des moments d’humeur… toujours très forts !

- Ne joue pas au plus malin avec moi, je sais très bien ce que tu as vécu. J’étais là, à te montrer les autres gnomettes. Je ne suis pas ton jumeau maléfique pour rien…

- Taratata, dit-il en pointant un doigt accusateur vers lui-même, TOI tu savais qu’elle était particulière, que nos destins étaient liés, je l’ai vu bien avant toi et je te l’ai démontré maintes fois ! Nous nous sommes rencontrés sur ces marches, dans la capitale humaine, nous avons parlé de nos peines de cœur, et nous sommes offerts un verre dans la Vieille Ville ! Et ce délicieux baiser qu’elle m’a donné… jamais mes vieilles lèvres séchées ne l’oublieront !

- Pfui ! siffla le reflet de Radichou en levant les yeux au ciel.

- Nous avons eu quelques rapports plus ou moins distants, nous observant, prenant poliment des nouvelles… Mais tu ne peux pas nier que son implication pour sauver notre ville est exemplaire, et ça m’a vraiment touché ! Elle… elle… (Radichou serrait les poings en baissant les yeux) Elle n’a à cœur que de reconquérir Gnomeregan, tout comme moi… et nous… avions envisagé une coopération. Souviens-toi ces réunions clandestines avec les autres gnomes à Brikabrok. Les plans vaseux des uns et des autres. Mais cette lueur dans son regard, ces flammes passionnées, l’ardeur de ses yeux noisette quand elle se levait pour prendre la parole… J’ai d’abord senti une adversaire de taille il est vrai. Mais en l’observant mieux, yeux plissés, assis à l’arrière de mon tabouret, défiant les lois de l’équilibre, me lissant pensivement la moustache… je compris que c’était elle. Et… d’après les regards en coin qu’elle m’adressait, il m’a semblé qu’elle aussi avait des plans pour nous. Une visionnaire en accord avec ma vision des choses. Je n’ai pas manqué de l’appuyer à chaque fois, une gausserie de temps en temps de ma part devant un de ses projets maladroits, mes rodomontades qu’elle n’avait aucun mal à éventer… Ces discussions jusque tard dans la nuit dans le parc de Stormwind tous les deux, traçant des plans sur le sol, à la lueur des étoiles et la veilleuse de la flammèche de nos diablotins, qui faisaient danser les ombres sur son malicieux visage. Mais nous nous sommes longtemps refusé d’admettre notre attraction fatale.

- Ah ça, crois-tu ?

- Ma foi oui. Je me disais que je n’étais pas un gnome assez bien pour elle, ou alors entre temps il y eut d’autres histoires… De mon côté comme du sien il est vrai. Nous allions de déchirure en déchirure, bras croisés, nous prenant le bec, fustigeant l’autre sans cesse, toujours sans oser s’avouer que… enfin bref.

- Mais elle a accepté ! Et toi aussi ! Te rends-tu compte des implications de cette promesse que vous vous êtes faite ?

- Eh eh, oui. Les pactes de sang, ça nous connaît. J’avais pris sur moi… et elle aussi, beaucoup même je pense. Mais elle a accepté de venir chez moi, à bord du Bidibulle II. Et là je lui ai avoué que c’était elle ou plus personne d’autre. Je lui ai avoué ce que d’antan je considérais comme une faiblesse, mais elle m’a appris à transformer cela en force. Genou à terre, je lui ai demandé sa main.

- Et elle a accepté…

- Indubitablement ! Et nous avons mis le temps à nous accorder pour régler tous les préparatifs de… de… oups.

Radichou considérait l’heure avancée de la journée, son monodialogue avec son reflet l’avait totalement absorbé, et il se trouvait torse nu, debout sur son tabouret à réaliser qu’il allait être en retard !

Il aperçut sur sa table de travail un cristal mauve qui lévitait et luisait. Il passa ses doigts dessus pour écouter les pensées qu’on lui avait adressées. Le cristal parla d’une voix monocorde :
- Vous-avez-deux-nouveaux-messages.

Stupideries arcaniques, pensait-il, rien ne valait les bigophones gnomes, auxquels ne manquaient que quelques réglages ! Il écouta son cristal en boutonnant son élégante chemise blanche.

« Eh, Radi, les gens commencent à arriver à Brikabrok, tu en es où ? »

C’était son frère, le redoutable Avrelivs. Heureusement qu’il était là, il faisait patienter leurs invités… surtout les dames. C’était toujours lui que l’on confiait aux dames. Il écouta la suite du message, mais le cristal trembla.

« Lu, tu pe médé à fer gnomeran plz plz plz ? »

« La guilde des phénix du sacerdoce owneur de la lumière divine des dieux et de l’alliance alliée qu’elle est trop bien sur Médivh recrute ! gameplay et bonne ambiance pour lvl trankil et faire MC. Timspique requis, présence obligatoire six soirs par semaine, farming intensif les wikendes »

Radichou frappa le cristal en grommelant… maudit « sp’âme » de consciences en peine, et toutes ces « récl’âmes » qui erraient sur les canaux arcaniques… le cristal reprit sa teinte habituelle.

« Mekkatorque est là, et la reine également, ne les fais pas attendre ! la garde gnome est en place ! Et y’a de ces poulettes qu’ont une de ces paires de… »

Hum, le signal s’arrêtait là. Coquinerie ! pensait-il, son frère demeurait à la hauteur de sa réputation. Puis il s’arracha de ses pensées. Oh oh par tous les gangregardes, il était l’heure il est vrai ! Radichou s’activa et boutonna sa chemise façon dimanche avec lundi, ce qui ne fit que l’embrouiller. Il pesta, et s’énervait. Reprenant un calme sommaire, il invoqua Tabatha, sa succube de chambre. Elle apparut en riant, ailettes repliées, tablier noué autour de la taille. Elle lui murmura dans son commun charmant avec son accent de Xoroth :

- Toi sais… toi as vraiment besoin d’une petite femme pour occuper de toi, regardez-moi ça, ce n’est ni fait ni à faire.

Elle soupira devant le fratras du bureau de Radichou, et prit un air consterné en voyant comment son maître était fagotté. Elle fit claquer son fouet pile sur le bouton mal attaché de la chemise de Radichou. Celui-ci frémit et lui tendit docilement sa chemise. Il ne faut jamais énerver une succube armée d’un fouet en période de chaleurs. Elle entreprit de repasser une dernière fois la chemise à l’aide d’un fer ardent. Elle chantonnait.

- Toi vas faire beaucoup malheureuses, non ?

- Oh tu sais Tab’, je n’ai eu que des messages de félicitations pour l’instant ! Euh… euh… ça ira ! Non ! mes chaussettes sont déjà reprisées, tu l’as vérifié trois fois hier soir ! Radichou repoussa sa succube qui commençait à le tripatouiller.

- Très bien, puisque maître moi plus besoin de mes services, je retire, fit-elle d’un ton narquois, un sourire féroce aux lèvres. Elle disparut dans un nuage de soufre.
Radichou secoua la tête en souriant. Cette succube avait beau avoir son sale caractère, elle était quand même pratique, admit-il. Ses vêtements étaient prêts, il était beau comme un char à vapeur tout neuf, avait mis du sent-bon et avait repeigné soigneusement ses cheveux et surtout démêlé sa barbe, sujet de plaisanterie entre sa fiancée et lui…

Il mit sa cape sur son dos et attacha la sangle en chantant un de ces vieux airs paillards appris dans la marine de l’Alliance, du temps où il dirigeait son sous-marin…
Il était fin prêt. Il tira la lourde porte de chêne de ses gonds pour affronter la foule bruyante d’Ironforge. Son bureau de la caverne lugubre lui offrait la tranquilité dont il avait besoin parfois. Chaussant triomphalement sur son crâne dégarni son désormais inséparable signe de reconnaissance, son bicorne d’amiral Radichou’s, il marchait la tête haute vers Brikabrok, le quartier gnome de la capitale naine… Il gloussait et caquetait, tant il était heureux, et nerveux, un peu, aussi…

Ce soir, il épousait Rockfairy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwï
Ménestrel(le)
avatar

Nombre de messages : 774
Age : 32
Où c'que j'suis : Sous mes couettes
Date d'inscription : 28/04/2006

MessageSujet: Re: Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre   Dim 19 Nov - 4:22

J'adore Very Happy

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!

ze ve :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre   Lun 20 Nov - 4:58

Comme d'hab' : J'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre   Lun 20 Nov - 18:55

C'est un Radichou "grand cru" ! Je ne permettrai pas de mettre mon grain de sel dans cette histoire qui est TON histoire d'amour. Par contre, il s'agirait que je me mette au boulot pour écrire "la légende de Navetchou".

Bravo Radichou pour ces pages de romantisme dans ce monde de brutes !

Mig
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mariage de Radichou et Rockfairy - Premier chapitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mariage de Radichou et Rockfairy
» Souvenirs... le mariage de Radichou ! tout un poème !
» [Story] Brothers in Arms, chapitre 1
» Livre I- Chapitre 3 : Erik L'Homme
» [Winds of Winter] Nouveau chapitre spoilé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Poésies-
Sauter vers: