Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire de passage....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Histoire de passage....   Lun 20 Nov - 19:12

Le jour venait de ce lever sur le monde. Ma vie demeurai sans intérêt et sans autre conviction que d’explorer, dans ma solitude, le monde qui s’offrai à moi. Chaque jour passait, en silence et dans l’incertitude d’un avenir qui ne saurait être meilleur.
Je me mis à marcher sans but et sans destination. Je commencer à désespérer et à m’apitoyer sur mon sort. Chaque fois que j’eu le malheur de croiser quelque personne peuplant cette terre majestueuse et pleine de beauté, mon cœur se tordait. Les voir ainsi rire, s’amuser ou simplement discuter ensemble, j’étais pris par un désespoir de plus en plus grand.

J’avais passé chaque jour de ma triste vie seul et dans la tristesse. Je n’eu jamais l’occasion de connaître mes parents avant qu’une horde de brigands ne les tuent sauvagement juste pour le plaisir. Ma mère eu juste le temps de me cacher dans la forêt avant de devoir rejoindre les affres de la mort qui l’attendaient. Enfin…c’est du moins ce que l’on m’a raconter. Je fus retrouvé par une famille de bourgeois qui m’accueillirent au sein de leur famille. Mais ils furent mit en prison après avoir détourner les fortune du roi lui-même. C’est ainsi qu’à l’age de dix ans, je fus de nouveau seul. Bien sur, ils ne me laissèrent rien. Enfermé dans ma solitude et ne faisant plus confiance à personne après ce que j’eu vécu,je me mis donc à voyager sans but à travers tout le pays. Je finis par trouver une cahute abandonnée au bord d’une rivière. Je me suis donc installé ici, dans le seul confort précaire qui m’était offert. Apres avoir passer cinq longues années dans ce taudis, l’événement qui marqua le plus ma vie eu lieu.

Je me mise en route comme chaque jour pour allez cueillir des baies et des fruits en tout genres. Arrivé à l’endroit où j’allais tout le temps, je fus surpris par la présence d’un ours brun. Je ne pu faire demi tour, la bête m’avais déjà repérer et avait la conviction que je lui servirais de repas ! La bête couru sauvagement vers moi ! Je me mis à courir entre les nombreux et majestueux arbres qui peuplaient cette forêt luxuriante ! Mais dans la panique, je pris la mauvaise direction et m’enfonça dans une terre inconnue. La bête me rattrapait…

Apres une course qui m'eu semblé interminable, je m’arrêtais pour reprendre mon souffle. Quand soudain, l’ours surgit de nulle part et me heurta de plein fouet, me faisant tomber dans le ravin proche. Je me relevais précipitamment pour m’offrir une chance d’échapper au monstre. Mais hélas, c’était trop tard. La bête me sauta sur le dos et me renversa avec une tel force que je senti mes cotes ce brisé au contact du sol de terre poudreuse et humide, qui fut bientôt jonché de mon sang que j’eu recraché de force après ma chute. L’ours était tomber lui-même sous son propre poids ce qui me laissa la possibilité de me dégager et ainsi, peu être sauver ma misérable vie.

J’eu beau essayer de grimper sur la falaise, mais rien n’y faisait. La douleur de mes cotes broyées m’empêchait tout effort. J’eu réussi à grimper quelque mètres, mais la pierre sur laquelle j’avais poser mon pied droit, ce détacha de la parois. Je ne pus faire autre chose que de tomber une fois de plus, Me retrouvant ainsi nez à nez avec l’ours, qui n’avait rien perdu de sa conviction à me dévorer. L’ours s’approcha encore plus de moi et tendit une de ses pattes en l’air afin de m’en donner un violent coup qui achèverais sûrement ma vie. C’est à ce moment que je me senti prit d’une intense chaleur au plus profond de moi.

Dans un geste désespéré, je tendis ma main droite en direction de la bête. A ce moment, la bête semblât pétrifiée par la vue d’un filin violet qui s’enroulait autour de mon bras en direction de ma paume. Il fut succédé par une vague violette partant de mon épaule et parcourant mon bras. Lorsque la vague eu rejoint le filin au creux de ma paume, un éclair violet émanant de ma main frappa l’ours de plein fouet. Je fut sauvé de la mort promise par l’ours qui semblait endormi si on ne faisait pas attention à la brûlure qu’il avait sur le corps. J’avais donc encore des choses à réaliser sur cette terre qui paraissait pourtant hostile…

Voila ^^ Je publierais prochainement l'histoire de ce mystérieux rescapé ^^
Dites moi si sa vous avais aimé, sa me motivera ^^ Razz


A la prochaine ^^


PS :Je sais...y'a plein de fautes ^^ Je ne les ai pas toutes trouvé ^^


Dernière édition par le Mar 21 Nov - 19:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Lun 20 Nov - 20:42

Une histoire pleine de rebondissements, bien structurée, malgré quelques erreurs de style qui disparaîtront d'elles-mêmes si tu continues sur cette voie !
Et je t'encourage à poursuivre ces aventures !

(ps : oui en effet, y'a quelques horreurs erreurs d'orthographe, mais là encore, un peu de lecture et il n'y paraîtra plus ! courage !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glorfi / Sedna
Ménestrel(le)
avatar

Nombre de messages : 673
Où c'que j'suis : Bordeaux
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Lun 20 Nov - 23:56

Oui oui oui, à quand la suite? Très vite j'espère What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mar 21 Nov - 20:42

J’étais tétanisé par une douleur intense. J’eu beau essayer de ramper, mais rien n’y faisait … La douleur de mes côtes brisé m’accablait de plus en plus. Chaque fois que j’eu tenter un mouvement, la douleur s’intensifiait. Je m’allongeais donc sur le dos pour regarder encore une fois le ciel bleu qui serait ma dernière vue après quinze ans de vie misérable. Non pas pour son niveau de vie…Mais pour son attraction à la solitude qui ne cessait jamais de veiller sur moi… Je senti une sensation de froid ce rependre dans tout mon corps. Des larmes chaudes coulèrent sur mon visage. Mes paupières se fermèrent et je sombrais dans un sommeil douloureux et, contrairement à ce qu’on racontait, ma vie ne défila pas devant mes yeux. J’allais mourir seul dans ma solitude. La seule chose qui me réjouissait était le fait que personne ne me regretterait…

Soudain, une voix résonna dans a tête. C’était une vois apaisante. « Réveille toi ». « Ho ! Réveille toi ». Soudain, la voix s’amplifia et je pu me rendre compte que cette voix était bien réelle. Je senti une brusque douleur sur la joue gauche. J’essayais d’ouvrir les yeux. Mais soudain, une douleur survint au niveau de mon torse. Je ne pu m’empêcher d’émettre un hurlement. Mes paupières étaient maintenant ouvertes. Malgré ma vison encore floue, je pu distinguer une personne à coté de moi. Je senti une main caresser mon visage. Elle était douce … Mais soudain je me sentis de nouveau sombrer dans la mort…

Je me réveillais brusquement. Allongé dans un lit douillé et chaud. Je posais ma main sur mon torse et me rendais compte qu’il avait était entouré du linge. J’avais la nausée. J’observais la pièce dans laquelle j’étais atterri. Les murs était en pierre, couvert de divers tableau et armoirie. Le sol était en pierre également, mais visiblement plus usées. Je me levais avec difficulté avant d’entendre la porte qui s’ouvrit brusquement. Mon sang ne fit qu’un tour. Je ne savais pas quoi faire. Je paniquais mais je savais pourquoi. J’eu aperçus le visage de la personne qui venait d’entrer. C’était une femme. Ou une fille plutôt. Elle paraissait au moins aussi jeune que moi. Elle portait un plateau en bois sur lequel étaient posé plusieurs bandes et un récipient d’où émaner une vapeur jaunâtre. Elle m’aperçu et me regarda d’un regard gêné avant de ce retourner brusquement. C’est à ce moment que je m’aperçus que j’était totalement nu.
« -Vos vêtements sont en train d’être lavés. Me dit-elle d’un ton très gêné. Pouvez vous vous… Heu …recoucher ? »
Je m’exécutais sans attente. Mais j’était quand même intrigué par cette situation… Que est-ce que je faisais ici ? La jeune fille se retourna et s’approcha de moi, le teint plus rouge que jamais.
« - Je vais devoir enlever vos bandages pour appliquer à nouveau de la potion. Dit-elle en rougissant de plus belle. »
Elle retira délicatement les bandages qu’elle avait sûrement appliqués elle-même plus tôt. Je ne cessais de la regarder avec insistance. Elle avait de longs cheveux noirs, mais son visage éclatant d’une pâleur rougis par ses dernières émotions était d’une très grande beauté. Ses yeux bleus étaient fixés sur le bandage. Elle tentait d’éviter de croiser mon regard. Comme si elle me craignait. Elle enduis ses mains de la mixture bouillonnante contenue dans le bol et passa lentement ses mains sur mon torse. Je rougi à mon tour. Mais elle était devenue écarlate et tremblait. Ce qui me fit sourire. Apres m’avoir enduit de cette potion malodorante, elle remit de nouvelle bandes de tissu autour de mon corps. Elle serra vigoureusement le nœud qui les empêchaient de ce desserrer et elle quitta la pièce sans m’adresser de regard. Mais avant de fermer la porte elle me conseilla de me reposer et qu’on allait bientôt venir me rencontrer. Cette pensée me tétanisa sur place. Ou était-je atterri ? Pourquoi s’était elle occupé de mes blessures ? Et pourquoi ne m’avait-elle presque pas adressé la parole ? Et de qui parlait elle en disant « On » ? J’étais inquiet et j’avais peur…

Voila voila ^^ la suite tant attendue! Ou pas attendue du tout ... Razz J'espere qu'elle vous plaira ^^ Je vais essayer de faire avancer l'histoire tout les soirs ! Je suis motivé ^^
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 22 Nov - 20:57

Apres un moment à me poser mille et une questions, j’entendais une voix approchant de la chambre dans laquelle on m’avais installé. En fait, il y avait deux voix. Je pus facilement reconnaître la première, car c’était celle de la jeune fille m’ayant prodigué des soins à l’instant.
« - Non, n’y va pas ! Maman à dit qu’il avait besoin de repos ! S’exclama ma soigneuse.
-Calme toi, je veux juste le voir ! Allez, laisse moi passez !
-Comme tu voudras, mais ne viens pas te plaindre si tu te fais disputé. »
La porte s’ouvrit à la volé et une jeune autre fille entrât dans la pièce. Elle était souriante et ressemblais beaucoup à celle qui devait sûrement être sa sœur. Elle s’approcha vers moi et me regarda avec insistance. Elle avais de longs cheveux noir et le visage aussi pale que celui sa sœur. Elle approcha soudain son visage du mien. Je faisais ce que je pouvais pour m’éloigner, en m’enfonçant profondément dans les oreillers. Soudain, elle me sourit.
« - Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te manger. Dit-elle en riant. Je m’appelle Alpaïde, et toi ?
- Je me…m’appelle…Je ne sais pas…
Mes parents adoptifs ne m’avaient jamais donné de prénom. Ils ce contentaient de m’appeler « Hé, toi » ou « Toi la bas ». Ils ne m’avaient jamais considéré comme leur fils. Je me demandais même pourquoi ils me gardaient chez eux.
-Tu n’as pas de nom ? Me demandait elle.
-SI, mais on ne me l’a jamais dit… »
La porte s’ouvrit soudain. Alpaïde ce leva. Une grande femme entra accompagné d’un homme tout aussi grand. Aussitôt, elle s’approcha de moi et me regarda longuement avant de m’adresser la parole.
« - Comment va notre petit rescapé ? Dit elle en souriant. Ou du moins essayait, car elle semblait plutôt faire une grossière grimace.
- Je …Heu…
- Ma fille t’a retrouver au fonds du ravin, un peu plus loin. Qu’y faisait tu ?
- Je suis tombé alors qu’un ours me poursuivait.
- Quand nous sommes arrivé, l’ours était mort avec une grande brûlure sur le corps. C’est toi qui a fait ça ?
- Oui madame, mais je ne sais pas comment… Et c’était la vérité. Je n’avais aucune idée de comment cela avant pu ce produire. Je regardais mon bras pour essayer d’élucider le mystère, mais sans grande conviction.
- Hum…Comment t’appelle tu jeune homme ?
- Je ne sais pas madame…
- Tu es amnésique ? Me dit elle avec une drôle d’expression sur le visage.
- Non madame…on ne me l’a jamais dit…
- Sa va être facile pour communiquer…Dit l’homme qui était toujours rester au niveau de la porte.
- Je me suis permit de jeter tes vêtements. Ce promener avec des dépouilles pareilles, c’est pitoyable. T’est parents n’ont donc aucun respect avers toi ?
- Mes parents son morts… Disais-je sans réactions au fait qu’elle avait jeter les seuls vêtements que je possédais.
- Ho ! Toute mes condoléance ! Ma chérie, va chercher des vetements dans l’armoire de ton frère. Ils sont trop petits pour lui maintenant.
- Oui Maman. Elle sortait de la pièce en me regardant.
- Bon, nous allons te laissait te reposer. Dit la dit la femme qui était rester sans jamais détourner son regard de mon visage.
Elle sorti en compagnie de son mari et ferma la porte délicatement, comme pour faire le moins de bruit possible.

Apres quelques minutes, les deux jeunes filles entrèrent dans la chambre les bras chargé d’une multitude de vetements coloré. Elles déposèrent les vetements à coté du lit et vinrent s’asseoir près de moi.
« -Je te présente ma sœur, Heuridice. Dit Alpaïde. Elle est très timide. Dit elle en souriant. »
Sa sœur avait en effet retrouvé sa teinte rougeâtre. Heuridice me regardait droit dans les yeux, pour la première fois, elle semblait ne pas évité mon regard…

Voila donc la suite de l'histoire ^^ j'espère que sa vous plait. En tout cas, sa ma fait vraiment plaisir l'écrire ^^ Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 22 Nov - 21:43

(les vieux fantasmes, quand même...)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 22 Nov - 21:56

Mais heu...même pas ^^
J'ai essayer de faire tomber le personnage principal dans une situation gênante et ironique voila tout ^^

( Attention : Prochainement, l'identité de notre mysterieux rescapé sera dévoilé ^^ )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asina/Waylander
Poète/Poètesse
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 27
Où c'que j'suis : Dammarie_les_lys
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Jeu 23 Nov - 22:14

Chuis d'accord avec Radi ça sent le fantasme ( et pis autre chose par dessus le marché !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
glorfi / Sedna
Ménestrel(le)
avatar

Nombre de messages : 673
Où c'que j'suis : Bordeaux
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Ven 24 Nov - 1:26

Je trouve personnellement que c'est un très bel effort, et j'ai bien hâte de savoir la suite...

C'est très prometteur pour un poète si jeune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Ven 24 Nov - 18:46

J’avais passé toute ma vie seul et dans l’inconfort absolu, alors me retrouver ainsi dans un lit douillé avec des personne s’occupant de moi me faisait peur. Toujours et il que ma blessure ne me faisait plus mal et que j’était en pleine forme. Je repensais à ma cahute et à mon bout de toile qui me servait de couverture alors que je dormais à même le sol.
« - Alors ? D’où est-ce que tu viens ? Me demanda Alpaïde, me faisant sortir de mes pensés.
- Je ne sais pas vraiment…
- Tu n’as pas de maison ?
- Non… enfin si, je vis dans une cahute dans la forêt…c’est pas confortable, mais je n’ai rien trouvé d’autre… disais-je sans avoir honte, car ce sentiment m’était inconnu.
- Tu as toujours vécu seul ?
- Oui…enfin, c’est tout comme.
Je ne pouvais me résigner à leur dévoiler les lourds souvenirs de ma vie enfouis en moi. Cela me rendais trop triste…
- Je n’ai jamais connu mes parents…J’ignore même jusqu’a ma propre identité !
- C’est triste. Dit Heuridice en baissant les yeux pour éviter de m’accabler de son regard.
- Ecoute, tu devrais en parler à nos parents, peut-être qu’il trouverons un moyen de découvrir qui tu est.
La porte s’ouvrit soudain sans somation et leur mère entra.
- Laisser le un peu seul, et venez manger, le repas est servit. Leur dit-elle. Quand à toi, reste couché, je t’apporte à manger tout de suite. »
Elle sortirent toute les trois me laissant seul.

Je ne pouvais me résigner à abuser de leur gentillesse et de leur générosité. Je me suis donc levé et j’ai enfilé les vêtements qu’il m’avait proposés. Mais soudain, sous le tas de vêtement, j’eu aperçus une magnifique robe brodée d’un bleu foncé soutenu. Je ne sais pas ce qui m’avait prix, mais cette robe semblait m’attirer tout particulièrement. Je l’enfilais donc et soudain, je senti en moi une sorte de bien être m’envahir. Je me suis donc souvenu du moment ou l’ours fut frappé par un éclair : C’était la même sensation. Le seul problème, était le fait que la robe était un peu trop grande pour moi. J’ouvris la porte de la chambre et un couloir s’offrit à moi. Au fond, un couloir semblait descendre à l’étage inférieur. J’avançais dans le couloir quand soudain, la mère des deux jeunes filles apparut en haut des marches.
« - Pourquoi t’est tu levé ? J’allais t’apporter à manger directement dans la chambre. Me dit-elle en désignant le plateau couvert d’une multitude vivres diverses et variées.
- je heu…
- Tien, tu porte la robe que mon fils a obtenu de son grand père. Il ne l’a jamais porté, il ne l’aimait pas. Elle a était enchanté par lui-même avant qu’il ne soit mort. Achevé par la vieillesse et la maladie.
- Votre fils n’est plus ici ?
- Non, il a fait c’est étude à l’académie de guerre et est entré dans l’armée. Ca fait quatre ans que nous ne l’avons plus vu. Bon, maintenant que tu es là, suis moi et viens manger avec nous.
Un sourire apparut sur son visage.
- Au fait, tu peux m’appeler Madame Heirend.
Elle commença à descendre l’escalier. Je la suivais. La sensation que j’eu au moment ou j’ai enfilais la robe me revint en tête. Que c’était t’il donc passé ?

Et hop ! Voila la suite ^^ Merci pour vos commentaires (en tout genre, mais j'apprécie beaucoup que vous aillais prit le temps de lire ^^). Jais essayer de reprendre le fil principal de l’histoire , mais , c’est pas si facile en fait ^^ Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Lun 27 Nov - 18:59

L’orsque Madame Heirend m’avait dit que la robe que je portais avait était enchantée, cela ne me parut pas étrange ou hors du commun, même si je n’en avais jamais vu. En arrivant en bas de l’escalier, je pouvais apercevoir une large pièce aux murs en pierre et couvert de diverses tentures et tableau en tout genre et de tous les styles. Elle comportait en son centre une grande table en chêne. Tout les membre de la famille y était installé et dégustaient un repas copieux. Mais lorsqu’ils m’aperçurent, il ce tournèrent tous vers moi et me regardais, souriant. Madame Heirend me fit signe de m’installer à table. Je m’asseyais à droite de son mari. Pendant qu’elle allait chercher des couverts, les autres occupant de la maison ne cessaient de me fixer. Je ne savais pas si c’était par la vue de ma robe ou par le simple fait que je sois parmi eux. Elle revint avec une assiette en porcelaine et des couverts en acier. Elle les installa devant moi et ne cessant de me sourire. Elle me servit sans me demander ce que je voulais. Enfin…je n’allais pas commencer à faire la fine bouche depuis le temps que je n’avais pas eu de vrai repas. L’envie me pris soudain de me jeter sur la nourriture sans prendre garde à mes manière, mais mon sens du respect était revenu en moi sans que je en m’en rende compte. Je pris alors les couverts dans mes mains et me mis à manger. Mais un problème ce posa. Cela faisais tellement longtemps que je n’avais pas manger à table, que j’en avais oublier comment le faire. Je n’arrivais plus à manier correctement mon couteau et ma fourchette. Me voyant ainsi, toute la table ce mit à rire. Moi aussi je me mis à rire, mais j’étais quand même très gêné. Madame Heirend me pris alors les couverts des mains et commença à couper es multiple morceaux de viandes avec lesquels elle avait remplie mon assiette. J’étais devenu soudain aussi rouge qu’Heuridice la première fois que l’on s’était vu. Tout le monde était de bonne humeur, moi aussi, malgré mon teint qui n’avait rien à envier aux pommes rouges qui étaient sur la table.

Puis soudain, Madame Heirend prit un ton plus sérieux et me regarda fixement en me disant.
« -Je sais peu être qui pourrait te dire qui tu est.
- Je...Heu… A bon ? L’envie de connaître ma véritable identité ne me manquait pas, mais cela me faisait quand même un peu peur.
- Il s’agit d’un sage habitant dans les terres voisines. Il est réputé pour tout savoir. Il est aussi directeur de l’Académie de Formation des Mages et Sorciers en tout genre. Il est très connu !
Je n’avais jamais entendu parler de lui, mais l’envie était trop forte…
- Indiquez moi la route ! Je vous en prie !
- Et bien ! J’espère que tu es motivé, car tu en auras bien pour 3 jours de marche.
- Peu importe, je dois savoir qui je suis. Je ne peux continuer à vivre ainsi sans nom.
- Bien. Nous te montrerons comment parvenir à l’Académie. Mais avant, tu doit te reposer, car un long périple t’attend.
La soirée passa très vite et ils m’installèrent dans la même chambre que celle où j’étais arrivé plus tôt. J’essayais de dormir, mais je n’y arrivais pas, l’excitation de savoir enfin qui j’étais me rongeait de l’intérieur.

Hum...voila la suite ^^ Pour le plus grand plaisir de Sedna ^^ ( L’Académie de Formation des Mages et Sorciers...Barf...on dirait Harry Potter ! Mdr ^^ Bon , tant-pis ! C'est trop tard ^^)

PS : J'ai encore mis 4 "^^" dans mon commentaire ^^ on sent l'accro ^^ ( encore 2 ! )
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Lun 27 Nov - 20:40

De mieux en mieux, ça se construit bien !
Enfin... y'a un peu un côté Oliver Twist. Puis "elle me servit sans me demander ce que je voulais"... ça sous entend qu'il a des origines d'aristocrate cachées ?? Nan mais deux claques ! On parle pas à table ! :p
Puis attends, le mec il frôle la mort, il a trois nanas qui viennent dans sa chambre alors qu'il est à poil... et il fait quoi ? Il va mettre une ROBE ! je rêve, tout ça parce qu'il a pas pu conclure avec son ours...

Intéressant, messire Faltad... Wink

Nan plus sérieusement, continue comme ça !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 29 Nov - 5:10

J'aime bien !
De plus en plus structuré ( même si tu va un peu vite en besogne :p )



ps: Je ne connaissais pas Faltad sous cette aspect pervers ( il met des robes !! )
Revenir en haut Aller en bas
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 29 Nov - 15:14

Tututu !!! QUi te dit que je parle de moi dans l'histoire ! hein ? J'ai encore rien révelé...et c'est tant mieux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mer 29 Nov - 15:39

On est toujours un peu ce qu'on écrit... ploum ploum...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faltad Wildcan
Loser
avatar

Nombre de messages : 141
Age : 25
Où c'que j'suis : A poil dans les Mortemines !
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Sam 9 Déc - 14:10

J’avais passé toute la nuit à me demander qui je pouvais être. Les rayons du soleil levant traversèrent le verre terni des vitres qui ornaient les murs de la chambre. Je me levais lentement en ayant toujours en tête les idées farfelues qui m’étaient apparue pendant la nuit. Arpentant la chambre ou l’obscurité était toujours présente. Je tâtonnais dans le noir pour retrouver la fameuse robe enchanté. Je la trouvais sur la chaise en bois qui était au pied du lit. Je l’enfilais dans le noir, mais je ne la mis pas dans le bon sens.

Apres avoir passer 5 min à enfiler la robe dans le noir et l’avoir fait tourner une dizaine de fois dans tout les sens, je suis sortais de la chambre de descendais l’escalier pour me rendre dans la salle à manger. Monsieur Heirend était déjà levé et préparer le petit déjeuner pour toute sa famille. Il me remarqua et me dit :
« - Tu est déjà levé ? bien, tu va pouvoir m’aider à préparer le petit déjeuner, si tu le veux bien.
-Oui Monsieur, avec plaisir. »
J’étais ravi à cette idée. Nous passâmes environ une heure à préparer le déjeuner. Soudain, il me regarda avec un sourire aux lèvres.
«- Comme les filles ne sont pas encore levées, sa te dirais de venir chasser avec moi dans la forêt ?
- Et bien, je n’ais jamais chassé. »
Le seul souvenir de chasse qui lui vain en tête était le jour de saison froides ou il avait du tuer un lapin car il ne trouvait rien d’autre .Il accepta quand même et tout deux ce dirigèrent en direction de la forêt, Monsieur Heirend un fusil à la main.

Arrivé en plein cœur de la forêt, Monsieur Heirend s’arrêta brusquement, le regard fixé sur un buisson. Il ne dit pas un mot et pointa son fusil sur l’arbuste. Le coup parti sans que je ne m’y attende et l’on pus entendre une sorte de gémissement émanant du buisson. Monsieur Heirend y plongea la main et en sortit une araignée géante. Je reculais de lui afin que la créature immonde, aussi morte soit elle, ne puisse m’approcher. Il la posa part terre et commença à en arracher toutes les pattes.
« - On peut faire une délicieuse soupe avec sa. Me dit t’il en me montrant une patte de l’horrible arachnide.
- Heu …oui, sa doit être délicieux.
Je n’avais jamais goûté à la soupe de patte d’araignée, et l’envie ne semblait pas m’emplir. Nous continuâmes à avancer dans la forêt.

Apres quelque bête et autre mammifère abattus, nous rentrâmes à la maison des Heirend. Les femmes de la maison venaient juste de ce lever et chaque une nous dirent bonjour en nous embrassant, y comprit moi. J’avais comme l’impression d’avoir trouvé une sorte de …famille.

Voila la suite, mon rythme d'écrture a fortement baissé, je sais...MAis c'est parce que je doit faire attention à ne pas me devier de la trame principale et que cela devient de plus en plus dur. Et en plus, je suis limite en panne d'inspiration ^^ Enfin voila ^^
Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Sam 9 Déc - 14:23

Quel suspens ! j'aime bien ce côté feuilleton justement.

(par contre les bonnefemmes sont des feignasses dans cette maison...
J't'aurais réveillé tout ça à coups de tambourin en criant "j'ai faiiiim")

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaki/Dreg
Poête/sse du Printemps
Poête/sse du Printemps


Nombre de messages : 805
Age : 25
Où c'que j'suis : Au temple d'Elune ou dans vos poches ou dans vos sac. Sinon à la taverne de la guilde pour boire !
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Histoire de passage....   Mar 27 Fév - 20:44

(Quel macho ce gnome...en plus il me gache la lecture )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de passage....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de passage....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de passage....
» Guerres & Histoire n°3: il débarque !
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Poésies-
Sauter vers: