Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à Stormwind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Rencontre à Stormwind   Jeu 18 Mai - 16:44

Une légère sensation de douleur. De l'inconfort plutôt. Quelques élancements dans le dos. Puis ce bruit... ce bruit... Peste soit de ces humains grouillants !
Le gnome était allongé sur les marches de la banque de Stormwind, le dos en compote, son beau costume de ville tout froissé. Il se redressa, la bouche pâteuse. Encore une nuit passée à la belle étoile... enfin une nuit... encore fallait-il supporter les allées et venues d'aventuriers noctambules pressés de rafler quelques bonnes affaires pensant qu'ils seraient moins nombreux à enchérir sur quelqu'arme rare... Sans compter les chats ... et les rats ! Sales rats ! Vermine ! Grouillants !

Encore une nuit à Stormwind pour Radichou.

Il se frotta les yeux en reprenant ses sens petit à petit, s'extirpant d'un sommeil léger. ll prit son bicorne et s'en coiffa. Au moins les sales gosses du matin ne s'étaient pas amusé à le lui chiper, ou à l'envoyer au loin à force de grands coups de pieds.
En se redressant, il tira un peu sur sa veste noire et son pantalon, histoire d'avoir l'air, quand même, d'un gnome respectable ; puis il ajusta sa coiffe avant de contempler, les poings sur les hanches et le regard un peu moqueur, ses concitoyens qui s'affairaient, dès le matin, à venir à la banque, à relever leur courrier, à flâner, à discuter...
- Encore une matinée comme tant d'autres ! Bah, allons faire un tour à l'hotel des ventes... en espérant qu'il n'y aura pas une nouvelle envolée du thorium... Mais qu'est-ce qui m'a pris de suivre des cours de couture en même temps que ceux des maîtres ingénieurs gnomes ? Enfin, je... Oh, par tous les gardeffrois de Xoroth !
Le gnome vit alors, assise sur le rebord d'une fontaine, une de ses nombreuses congénères. Elle semblait toute à ses pensées, et son sombre chapeau pointu laissait à penser à Radichou qu'il s'agissait d'une collègue démoniste... N'avait-il pas porté le même lui aussi, il y a quelques années, lorsque les maîtres secrets de l'Agneau Assassiné l'avaient récompensé pour services rendus ?
La gnomette semblait songeuse... Il ne voyait ses yeux, cachés par le large chapeau, aussi grand qu'elle. Mais ses petites mains adorables... cette peau qui l'attirait... Radichou commença à nourrir d'entraînantes pensées quand il se reprit en secouant la tête :
- Brbrbrbrb ! Mon vieux Radichou, laisse donc ces pensées du matin où elles devraient être ! Ce n'est pas l'heure de faire prendre l'air à Tabatha ! Eh eh, tiens d'ailleurs ça fait longtemps que je n'ai pas revu ma succube et...
Il s'interrompit en observant à nouveau la gnomette. Son regard se fixa sur sa bouche en forme de coeur, pourpoint vermeil si attirant... Il n'avait qu'une envie, s'approcher d'elle et l'embrasser ! Une envie comme... comme... cette irresistible force qui le faisait invoquer un infernal chaque fois qu'il s'attardait dans le Goldshire ; comme faire pipi dans le puits de lune quand il voyageait à Aubergine pour embêter les elfes (voir les prêtresses d'Elune pousser des hauts cris l'amusait au plus haut point) ; comme effrayer les jeunes guerriers taurens du camp Taurajo et faire pleuvoir le feu sur leurs huttes...

Il était inexplicablement attiré vers cette jeune collègue... Mais tout de même ! C'était un gnome respectable - ou si peu ! - et connu, et embrasser une inconnue, comme ça...
- Mon vieux Radi, tu as la trouille, oui ! se dit-il en secouant la tête. Que faire... Un hommage discret à sa beauté ? Oh je sais !
Il activa alors son agrandisseur-de-monde-gnome® et ne fut pas plus gros qu'une souris. Il grimpa tant bien que mal à la fontaine, en évitant les coups de sabot des montures intriguées par ce nouveau parasite qui se hissait au prix de bien d'efforts physiques. Arrivé discrètement au-dessus de la gnomette, il enjamba une sculpture de pierre de la fontaine, il surplombait cette mystérieuse inconnue, et reprit une taille normale.
Il sortit alors de sa poche sa réserve de pétales de roses, et secoua le sac. Une floppée de pétales rouges et roses s'en échappèrent doucement et tourbillonèrent jusqu'à la gnomette qui semblait méditer.

Les bouts odorants de fleurs s'éparpillèrent sur les rebords du chapeau, puis sur les épaules de la gnomette... Celle-ci ouvrit doucement sa main pour recueillir un pétale en son creux.
- Tiens ? mais qu'est-ce que ?
Elle se retourna et releva la tête pour apercevoir, au-dessus et penché vers elle, à califourchon sur une statue, la silhouette d'un gnome qui lui cachait le soleil. Elle parvenait à peine à discerner ses traits, car il était en pleine lumière, mais les contours se firent plus nets, et elle le vit dans son élégant costume et son drôle de chapeau secouer comme un malade une espèce de bouquet de fleurs qui partait en morceaux au-dessus de sa tête. Elle lui sourit.
- Que faites-vous donc ?
Radichou cessa de gesticuler avec son bouquet et passa sa main derrière sa tête, conscient de son air complètement idiot, là, de bon matin, à cheval sur une statue de poisson qui crachouillait, imperturbable, son eau dans la fontaine, devant la plèbe de Stormwind.
- Eh bien, bredouilla-t-il, c'est euh... c'était pour rendre hommage à votre beauté ! Je n'allais pas passer ainsi sans vous souhaiter la bonne journée ni vous dire combien vous êtes jolie ! C'est à présent chose faite ! A très bientôt !
Radichou s'inclina, et, de ce fait, perdit l'équilibre, ce qui le fit choir dans le bassin. Il en ressortit en crachant une gerbe d'eau sous les rires des paladins qui ricanaient en poussant leurs fameux cris de ralliement "lol" et "hémdéair".
La gnomette réunit quelques pétales de roses et les huma. Elle sourit en soupirant, en voyant s'éloigner ce singulier personnage, ruisselant, grommelant, et giflant ce sale gosse qui avait encore piqué la poupée de cette pauvre petite humaine.

Hihi c'est comme ça que tout a commencé ! Si ça vous plait, je vous conterai la suite Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shëtane
Noob
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 19 Mai - 18:28

Bonjour mon Radichou !

Je passais par là, ça aurait été bête que je ne vienne pas te faire un ti piyouxs!
Tu ne m'avais pas encore parlé de cette Tabatha ! Shocked
Je serai pour le fait que tu continues ta narration, voir si tu n'as pas omis de me dire autre chose !

J'en profites aussi pour vous dire bonjour chers membres des Poétics Loosers !

*ça va chéri? je fait bonne impression tu crois?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saskya
Kevin
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 19 Mai - 18:48

Bonjour Shetane et bienvenue sur ce forum Smile

Alors parle nous un peu de toi pour voir si tout le bien que nous a dit Radi est avere, ce dont je ne doute pas une seconde !!!

Et puis au plaisir de te croiser enjeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 26 Mai - 16:02

- Non, non, non, maître gnome, si je vous dis que ça ne rentrera pas, c'est que ça ne rentrera pas !
L'humain dans sa tenue étriquée d'employé de banque toisait Radichou en croisant les bras. Entêtés humains ! Esprits bornés ! Comment peut-il savoir si ça ne rentre pas si on n'essaie pas ?
- Mais si, mais si, mon bon ami, allons, aidez-moi à fermer cette porte ! Gnnn...
Le gnome s'escrimait depuis plusieurs minutes à refermer la lourde porte en acier de son coffre-fort personnel. Celle-ci menaçait de s'ouvrir à chaque instant, poussée par le bric à brac entassé dans le coffre, et émettait d'inquiétants grincements. Seul un gnome debout sur un tabouret, le corps et les bras tendus contre la paroi de métal en empêchaient l'ouverture soudaine. Le visage de Radichou était rouge, il appuyait de toute la force de ses petits bras. Et cet humain qui refusait de l'aider ! Il l'entendait encore "Ah ben non hein, la consigne, c'est la consigne, faut pas en mettre plus que c'est marqué sur les petites fiches". Peuh, administration bornée, bureaucratie humaine inefficace ! Ah, que n'aurait-il pas donné pour un "trieur de paperasse automatique X-311" en cet instant !
L'humain crut de bon ton d'ajouter :
- Vous allez vous épuiser. Je vous aiderais bien, même si cela va au-delà du protocole des employés de la banque de Stormwind, mais la cloche vient de sonner l'heure de ma pause. Déso...
L'employé ne put achever sa phrase, car la porte, accablée par le poids du mystérieux matériel de Radichou, céda, la force d'un gnome déterminé et en colère étant nettement insuffisante pour la retenir. C'est dans un immense fracas résonnant, dans une jaillissante et cliquetante cascade de morceaux de métal étincelants, se déversant du coffre comme de la corne d'abondance , que Radichou fut enseveli sous une montagne de rouages en thorium. Même son fameux bicorne d'amiral était englouti sous le tas des pièces métalliques affamées, qui s'étaient ruées, vengeresses, sur leur propriétaire.
L'employé éclata de rire :
- Ah ben mon pauvre monsieur, c'est vraiment pas de chance, hein ! Quand je vous disais que votre coffre était trop petit pour contenir ces centaines de rouages ! Il va vous falloir acquérir un nouveau coffre chez nous, dit-il d'un air entendu, en se frottant les mains d'avance.
Une voix résonnante et amplifiée par le métal se fit entendre de sous le tas de ferraille :
- C'est ça ! Et débourser cinquante pièces d'or ! Usuriers ! Grigous ! vampires !

Ce fut un poing rageur, puis un bras, puis deux qui émergèrent de l'amas de thorium. La tête du gnome ressortit dans un "plop" libérateur. Humpf. Et gnégnégné et gnégnégné, non seulement ces humains ont l'esprit étriqué, mais leurs coffres sont à leur image.
Qu'à cela ne tienne, il enverrait tous ces rouages en thorium à son cousin Radishoo, même si cela devait lui coûter d'onéreux frais de port. Tout ça pour satisfaire les caprices d'une naine ! Il se hissa sur la pile de morceaux de métal. Son beau costume était tout froissé ! décidément, ce n'était pas sa journée.


Après avoir envoyé par la poste tous ses rouages, Radichou décida d'aller faire un tour sur la place. Quelques aventuriers en mal d'action attendaient qu'un de leurs collègues plus entreprenant que les autres décide à monter une expédition, tandis que d'autres, en mal de reconnaissance, se pavanaient sur leurs destriers de guerre... "Peuh, même la capitale humaine est infestée de ces chatons qui sentent la pisse ! Ah, parlez-moi de l'odeur sulfureuse d'un destrier de l'effroi, ou des délicieux effluves de l'huile de moteur d'un mécano-trotteur !".
Puis il la revit. Hissée sur une pile de caisses. Des nains, des elfes, des humains et d'autres cousins gnomes l'écoutaient, ou passaient leur chemin, amusés. Elle s'agitait et villipendait ceux qui passaient près d'elle, ses armes et son équipement semblaient prêts pour le départ. Elle portait à bout de bras un porte-voix aussi gros qu'elle, de manière à être entendue à travers toute la ville. Radichou s'assit et décida de l'écouter quelques instants, intrigué. C'était la gnomette à qui il avait envoyé sa cascade de pétales de roses ! La voir s'agiter ainsi le rendait... du reste il ne savait pas trop quoi d'ailleurs, mais elle ne le laissait pas indifférent !
- Mais oui, m'sieurs-dames ! Toi là, oui toi le guerrier avec les gros pectoraux ! On a besoin de toi ! Rejoins-nous pour l'aventure de ta vie ! Viens à GnOUmrEgan avec nous !

Radichou manqua de s'étouffer ! Cette jeunette avait besoin d'une correction ! Prononcer ainsi le beau nom de leur capitale, quel affront ! Il ne pouvait pas laisser passer ça ! Mais de quelle province pouvait-elle provenir pour écorcher ainsi la mémoire de leur ville ? Il se hissa tant bien que mal sur les épaules d'un elfe qui regardait, amusé. Il prit appui sur les imposantes épaulières de coeur-sauvage du grandes-zoreilles (il faut bien que ces antennes servent à quelque chose, se disait-il), et porter les mains à sa bouche, pour en amplifier le son :
- Nan mais dis donc ! C'est quoi cette gnomette qui fait honte à son pays ? Gnoumregan ? Peuh ! Et pourquoi pas le "gnomerang" tant utilisé par les incultes ! C'est Gno-me-re-gan !
Et il redescendit en bougonnant, ah si les elfes n'étaient pas si hauts, il aurait moins le vertige ! Le public qui s'était amassé riait doucement. Du fait de voir un gnome reprendre une gnomette sur sa prononciation, peut-être ; du fait de voir un gnome perché sur un elfe, s'agripper aux spallières d'un respectable druide, le costume froissé, surement.
La gnomette abaissa son porte-voix et plissa les yeux l'air résolu. Elle n'entendait surement pas se laisser démettre par ce gnome sûr de lui avec sa barbe de vieux beau !
Après un rapide temps de réflexion, elle haussa les épaules et reprit avec son amplificateur vocal :
- Bien ! Alors que ceux qui veulent venir avec moi à GnOmerEgan se manifestent ! Et est-ce que ça ira comme ça, MONSIEUR Radichou ?
Radichou, n'ayant pas fini la descente en rappel de l'elfe, fut pour le moins surpris ! Elle connaissait son nom, et elle l'avait mouché devant tout le monde ! Deux surprises d'un coup pour un pauvre vieux gnome, c'est largement suffisant pour lui faire lâcher prise, et il tomba la tête sur le pavé de Stormwind. Cette fois, il était sûr, les gens riaient bien de lui. Bah ! Il se releva et s'épousseta une fois de plus. Il alla voir la gnomette en bredouillant, gêné :
- Eh bien, mmh, erm... oui, c'est beaucoup mieux ainsi vous ne trouvez pas ?
La gnomette regardait Radichou, les poings posés sur les hanches, triomphante.
- Eh bien môssieur le beau gnome, c'est ainsi que je le prononce ! Mais vous me permettrez, mon groupe m'attend ! Je pars pour GnOUmregan ! Hihihihohohoho !
Et elle s'enfuit en riant, de ce rire propre aux gnomettes qui fait envie à bien des races d'Azeroth. Elle partit rejoindre son groupe d'aventuriers, qui l'attendaient, affaires parées pour l'expédition. Radichou la vit se trotter malicieusement en s'enfonçant dans la foule ; seul son haut chapeau noir dépassait.
Le chapeau s'arrêta et se retourna. Il entendit la voix de la gnomette qui s'adressait à lui :
- Ah au fait, je m'appelle Shëtane, et un jour vous verrez, je serai la maîtresse incontestée des démonistes !

Radichou se frottait la moustache. Il se sentait bizarre. Cette gnomette était étonnante, mille charges d'hydroglycérine ! Quel sceau d'étrangeté avait-elle posé sur lui ?
Et, parmi le va et vient de tous ces étrangers pour qui il n'avait cure, parmi le vacarme des discussions, des vêtements froissés, des armures cliquetantes, des sabots sur le pavé... il n'avait entendu que sa voix... et à travers tout ce mouvement, il crut bel et bien voir son visage. N'était-ce pas un malicieux clin d'oeil qu'il aperçut ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avrelivs
Loser
avatar

Nombre de messages : 219
Où c'que j'suis : Gadgetzan (là où je vis)
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Dim 28 Mai - 17:39

Mwaahaaa Pat et tik !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Dim 28 Mai - 21:00

Sale gosse, t'as même pas lu!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avrelivs
Loser
avatar

Nombre de messages : 219
Où c'que j'suis : Gadgetzan (là où je vis)
Date d'inscription : 27/05/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Dim 28 Mai - 21:10

Si j'ai lu ! Jme suis forcé même ! Mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shëtane
Noob
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Dim 28 Mai - 23:55

Bonsoir mon Radichou ! Wink

Je te remercie d'avoir continué ta narration concernant notre rencontre.. celà me remémore tant de bons moments ... surtout lorsque j'ai rabaissé ton caquet devant tout le monde pour l'affront que tu avais osé me faire vis à vis de mon accent de montagnarde.. Cool

Bonsoir Avreltruk Twisted Evil il y a t'il un problème quand à la comprehension des mots employés par ce fabuleux séducteur qu'est Radichou? ou as tu du mal à accepter le fait qu'il a un pouvoir de séduction poussé bien au delà des limites que tu n'arrives pas encore à toucher du bout du doigt? Ce qui lui a permis de décroché le coeur de la Maîtresse Incontestée des Démonistes !

Voyons Avrelbidule Twisted Evil , pourquoi tant de jalousie... Bientôt (hum.. enfin j'espère) le jour viendra pour toi ou tu seras un gnome, un vrai et ou tu pourras commencer à arriver à la hauteur de la cheville de mon Radichou.. Ce jour viendra surement.. ne soit pas impatient comme ça ... surtout que cela t'empêche de voir le grand art que ton idole (Radichou) déploie afin de conquerir le coeur d'une merveilleuse gnomette, moi en l'occurance !

Bref.. ne t'iquiètes pas Avrelmuche Twisted Evil , Radichou te donnera certainement quelques ficelles ..

Mouhahahahahahah *rire machiavélique*

Sur ce, je dois user de mes mots démoniaques ailleurs, je te souhaite donc une douce soirée mon Radichou, et au plaisir de te rencontrer Avrelchose Wink

*s'éloigne en grommelant "vais pas laisser cet Avreltrukbidulemuchechose dire que notre histoire est pat et tik non ! va pas se passer comme ça..." *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Lun 29 Mai - 4:56

Je me demanderais toujours comment ces gnomes ont pu survivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Saskya
Kevin
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Lun 29 Mai - 6:47

En fait leur bétise leur a permis de survivre.

Il avaient prévu un plan d'alerte qui prévoyait de remplir Gnomeregan de gaz toxique en cas d'intrusion.
Quand les gnolls sont arrivés ils l'ont mis en execution et ont utilisé des casques spéciaux pour les maintenir en vie, mais bon, tu connais l'ingénieurie gnome...

Les casques marchaient pas... tu vas me dire: "Ben alors justement pourquoi sont ils encore vivant..."
Ben justement... ils ont fait aussi une erreur sur le gaz, trop léger... du coup ben au ras du sol, donc a leur niveau, l'air était frais mais respirable...

Du coup les Gnolls sont resté en vie, ce qui fait que les gnomes squattent Ironforge.
Et de plus, les gnomes les plus petits ont pu survivre également, ce qui explique que ceux que l'on peut croiser sont des gnomes nains, a la base ils étaient légèrement plus grands.

Voilà et parmi les survivants, qui étaient peu nombreux, il y avait Radi et Avrelivs. Avrel a balancé une nova qui a gelé les gnomes et il est parti emportant ses gnomettes préférées dans ses bras, tandis que Radi s'échappait en sous-marin en carton.

On en est donc a 2 rescapés gnomes et quelques gnomettes. Alors pourquoi y en a t'il tant maintenant me diras tu... et tu auras sans doute raison...

Ben, moi j'en conclus que la réputation de seducteur d'un certain gnome est ptet pas inventée...

OMG, Avrel, le père de tous les gnomes...

Saskya, qui délire mais ne sait pas pourquoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Lun 29 Mai - 7:12

en fait , c'est surtout qu'ils aient pu vivre qui m'epate ^^
sinon je vois bien avrelivs se sauver avec une gnomettes dans chaque bras , ca lui correspond bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Lun 29 Mai - 9:08

Pardon, pardon, ces sont les TROGGS, pas les gnolls !!

On sait que vous n'aimez pas l'instance Gnomeregan, mais retournez-y, y'a pas ces chiens des carmines tout moches !!


Et puis pff de toute façon notre peuple est génial, et si vous êtes pas sages vous aurez pas le droit d'y entrer dans l'extension !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Lun 29 Mai - 9:33

oui ben si tu continue a nous causez comme ça , tu pourra peut-etre plus en sortir !!
Revenir en haut Aller en bas
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Mar 30 Mai - 13:57

M'en fiche, tant que je suis avec Shëtane ! Ah mais.

Pour la peine j'écrirai la suite, mais euh faudra que ma douce chérie me rafraîchisse la mémoire, que je me rappelle comment on est arrivé à bord de mon bateau !

Aaaah non y'a eu la nuit au bord du verger de cristal (non non ce n'est pas une contrepèterie) avant ! arf, fichue mémoire en gruyère

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Mar 30 Mai - 14:35

Hahaha ! probléme de memoire , ca risque pas de m'arriver !
grace a mon genie en ingenierie , je me suis construit :
[Rayon memoritiel rembobinateur]

avec cet appareil , je peu me souvenir de tout !
le seul gros probléme , je sais plus ou je l'ai ranger...
Revenir en haut Aller en bas
Séred
Noob
avatar

Nombre de messages : 17
Où c'que j'suis : Lille. Mais je suis le seul nordiste!!!
Date d'inscription : 29/05/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 2 Juin - 11:12

Bon c'est vrais je vois mal comment un gnome peut-il vivre. Mais... Radichou le magnifique (non je fait juste de la lèche) lui est un warrior (pour un démo bien sur).

Bien que je trouve qu'il est un peu grave au niveu des réflexion par moment y doit avoir des circuit gripé (c'est de l'ingégneurie gnome après tout) sinon il a tout a fait raison.

Dommage ke je ne soit pas arrivé plus tot pour assisté a cette.... heu..... non rien.

Après tout e suis le grognon de service et là je trouve que je suis resté sage non?

Merf puis pourquoi schtoumpf grogono je fait pas 80cm de haut moi!!!![/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 9 Juin - 11:54

Moi je veu la suite !! surtout celle ou radichou va se debarasser de ces rouages :p
Revenir en haut Aller en bas
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Ven 9 Juin - 17:08

Méchaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaant !

C'est le nouveau sujet qui fâche ça !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radichou
Grand Bricoleur
avatar

Nombre de messages : 4635
Age : 36
Où c'que j'suis : Au bureau de la loose
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   Mer 21 Juin - 14:34

« Ah mais non, casse-toi, toi ! J’étais là avant ! C’était MON satyre ! »
Radichou déclencha un flot de corruption sur l’ennemi qui se trouvait en face de lui, mais trop tard, un puissant guerrier tauren avait chargé le satyre qu’il voulait piller. Radichou décida d’abandonner cette proie, et d’utiliser ses sens aiguisés pour « sentir » la présence d’autres êtres démoniaques. Ca ne manquait pas de satyres, du côté du camp Legashi, situé dans les mélancoliques terres d’Azshara. C’était donc la course au satyre, car l’imposant guerrier tauren chargeait en meuglant tout ce qui bougeait. Ah ! en voici un. Un prêtre noir, parfait…
« D’abord déclenchons quelques saignements, puis je vais le faire s’enflammer progressivement… il claqua des doigts, et son ennemi fut entouré de flammes dévorantes. Ensuite, hmmm, j’ai la flemme tiens, tu taperas moins fort, ainsi soit-il. » Et Radichou déclencha toute une série de sorts visant à affaiblir sa cible, la corrompre, et la tuer dans d’atroces souffrances, en psalmodiant des incantations dans un langage depuis longtemps oublié. Et ce faisant, il chantonnait, en se demandant ce qu’il allait pouvoir manger ce soir. Cruel et raffiné passe-temps que celui de démoniste ! Son ennemi à terre, Radichou lui flanqua un coup de pied, juste comme ça, pour faire couiner son satyre. Il examina la dépouille. Toujours pas de gangrétoffe. Baaaaah ! Pensa-t-il. Il fallait à tout prix trouver d’autres victimes. Sa grande capuche de Brume-Funeste limitait sa vision, mais il avait d’autres sens pour sentir ses ennemis. Il décida néanmoins de s’accorder une pause. Le temps que d’autres satyres sortent de leur tanière. Assis sur un rocher, il sortit un bol de kimchi de radis, puis un de kimchi de chou, la nourriture officielle de son fan club, au bastion de Feathermoon. Pendant qu’il mangeait goulûment, une jolie voix dans sa tête l’arracha à ses réflexions sur l’automne permanent, et la douce tristesse qui régnaient sur les ruines d’albâtre de ces anciennes cités elfiques. Radichou avait une admiration sans borne pour la civilisation disparue des hauts elfes. « Les vrais, comme il disait souvent, les civilisés, ceux qui manipulent la magie, qui ont construit des villes, pas comme ces hippies qui marchent pieds nus sur l’herbe, qui la mangent ou la fument, et qui vivent comme des singes d’Un’Goro sur les branches de leur arbre immonde. »
Une petite voix l’interrompit :
« Excusez-moi, messire Radichou, vous souvenez-vous de moi ? Je suis la maîtresse incontestée des démonistes ! »
Tiens, mais c’était la charmante gnome rencontrée à Stormwind ! Shëtane… comment aurait-il pu l’oublier ?
Il lui répondit mentalement « Heu, hum… Non… qui êtes-vous déjà ? Avons-nous été présentés ? »
« Oh ! vous êtes d’un vexant ! Je suis la gnome qui vous a cloué le bec devant tout le monde, messire Radichou, votre mémoire vous fait-elle défaut à ce point ? »
Et vas-y que j’te remémore cet humiliant moment… Tss…
« Ah oui… vous… Que puis-je pour vous, charmante collègue ? »
« Eh bien voilà, j’ai besoin de vos avisés conseils en matière d’artefacts démoniaques. On me propose de choisir entre une essence de gangrechien ou une essence d’infernal, et je ne sais absolument pas ce que cela va donner ! »
Oula… Radichou se gratta la tête. Ca remontait à si loin ! Du temps où il quêtait avec son premier amour, Pareyla… Ca ne le rajeunissait guère. En farfouillant dans ses brumeux souvenirs, il crut se rappeler que l’un donnait une orbe destinée à amplifier les pouvoirs, et que l’autre donnait un beau bâton. Il secoua la tête. Les bâtons ! Comme s’il avait pris la peine d’apprendre à manier ces instruments de combat barbares. Il expliqua à Shëtane les récompenses à la clef.
« Oh, euh, eh bien merci, répondit-elle, guère plus avancée, car Radichou ne savait pas quelle essence donnait quoi, évidemment. Mais où vous trouvez-vous, je ne vous sens pas si loin ! »
« Je suis en Azshara, où je harcèle des satyres ! J’apprends beaucoup auprès d’eux, pouf, pouf ! »
Radichou gloussa, mais personne d’autre que lui n’avait compris sa blague qu’il croyait désopilante. D’ailleurs cela tombait bien, il n’y avait personne près de lui.
« Ah, euh… si vous le dites. Je suis dans la forêt d’Ashenvale, il y a un endroit que j’aimerais vous montrer ! Voudriez-vous passer un petit instant me voir ? »
« Avec joie ma chère. »
Radichou se frotta les mains. Voir une charmante congénère ne pouvait que lui faire du bien après cet après-midi passé à tuer des satyres. Il invoqua son destrier de l’effroi dans une explosion de fumée à l’odeur de soufre et dans un tonnerre retentissant, puis galopa à toute allure sur les pavés envahis d’herbes folles de ce qui était autrefois une grande route. Derrière lui, les tentes du campement legashi fumaient encore, et l’on pouvait voir quelques membres de satyres, cornes, griffes, vêtements, amphores brisées… éparpillés un peu partout parmi les tâches de sang, et quelques rochers fumants gisaient, inertes, mais laissaient à croire qu’empilés les uns sur les autres, ces derniers formaient le corps puissant d’un serviteur infernal.

Radichou trottait tranquillement à l’ombre de la sombre forêt. Il était si facile de s’y perdre ! Il aurait bien aimé demander son chemin à l’orcque qu’il venait de croiser, mais il l’avait égorgée, bien que celle-ci ne semblait pas porter d’armes. Bah, il haussa les épaules, ça fait un parasite vert en moins. Quel dommage d’en arriver là… Puis il caqueta… quel dommage d’être cruel !
Il avait abaissé sa capuche pour mieux tenter d’apercevoir Shëtane, qui l’attendait auprès du lac. Il s’y dirigea, méfiant. Que pouvait-elle lui vouloir ?
Arrivé près du lac, il croisa un vieux furlborg endormi. Il mit pied à terre et avança prudemment sans réveiller l’homme-ours. Il crut apercevoir Shëtane en haut d’un petit sentier. Mais pour aller là où la croyait être, il fallait entreprendre l’escalade d’un vieux tronc d’arbre, qui surplombait un ruisseau. Alors il s’escrima à grimper, haussant les bras, passant une jambe, se hissant tant bien que mal, attrapa une branche pour assurer sa prise… Branche morte évidemment, qui se brisa et fit choir le gnome dans le ruisseau. Il crut entendre un « eh eh eh » du vieux furlborg endormi, et lui lança un noir regard. Mais celui-ci ne broncha point. Par contre il entendit le délicieux rire d’une gnomette toute proche, nymphe gardienne du cours d’eau qui se riait des impudents qui osaient souiller son domaine… Il remonta sur la rive, et se coucha sur le tronc, pour l’escalader à quatre pattes, comme une chenille qui avance le dos rond, dans de grands « floc floc » de vêtements trempés. Finalement, il parvint sur le promontoire où se trouvait Shëtane. Autant il avait mal au dos, autant ses fesses étaient en compote d’avoir tant galopé, autant sa barbe habituellement impeccable était toute mouillée et difforme, autant ses vêtements trempés allaient lui donner une belle pneumonie qu’en cet instant il s’en fichait éperdument. Car il avait devant lui, à moins que ce ne fut un effet de ses sens abusés par la lumière stellaire qui se répandait sur les eaux scintillantes du lac Mistral, une gnome hypnotisante avec sa chevelure aux reflets d’argent, ses yeux malicieux, et sa bouche en forme de cœur… et elle portait, de surcroît, une superbe robe violette liserée d’or, laissant voir ses bras et ses… Radichou déglutit… épaules nues. Une véritable invitation aux baisers, mais il devait se tenir ! Après tout, c’était un gnome respectable en toute circonstance… Même s’il avait plus l’air d’une éponge ronchonnante qu’autre chose en cet instant. Shëtane l’accueillit :
« Je suis ravie de vous revoir, mon cher Radichou. Merci d’avoir accepté de venir ! Que pensez-vous de ma robe ? Je l’ai mise exprès pour vous ! » Elle rougissait.
Radichou n’en croyait pas ses larges oreilles. Cette femme-là était… splendide… et… tellement touchante !
« Vous êtes… euh… divine ! Oui je sais c’est bizarre comme compliment venant d’un démoniste à l’autre… mais parole, vous êtes véritablement ensorcelante. Et cette robe vous sied à ravir. Parole de couturier ! »
« Oh vraiment, merci. Venez vous asseoir, d’ici nous pouvons admirer le lac. C’est ici que j’aime à me retirer pour méditer, ou tout simplement rêver. C’est très beau n’est-ce pas ? »
Radichou était absorbé par les charmes de sa voisine, et l’enchantement de l’endroit. Peste soit de ce sentimentalisme, il ne devait pas céder aussi facilement !
« Oui, c’est… très beau en effet. Il lissa sa moustache. Vous avez fort bon goût, ma chère Shëtane. »
Il s’assit près d’elle et lui baisa la main, puis se dit que son visage était trempé, sa barbichette aussi, mais, bof, après tout, dans ces circonstances, elle saurait lui pardonner le fait de mouiller sa jolie petite main.
« Bon goût, bon goût… oh ! j’oubliais ! tenez ! »
Elle farfouilla dans ses sacs et sortit une bouteille en verre au contenu sombre et aux reflets de rubis. Elle prit deux verres à pied et en tendit un à Radichou.
« C’est un excellent pinot qu’on m’a conseillé à Stormwind, je voulais le goûter avec vous. »
Elle rit malicieusement. Par tous les gardeffrois de Xoroth, cette femme-là savait vivre ! Radichou se détendit et soupira.
« Merci, dame Shëtane, c’est très aimable à vous ! Goûtons cela… » Il fit tournoyer le contenu de son verre devant la lumière des étoiles qui éclairaient le lac Mistral. Evidemment, il n’y connaissait rien, mais ce geste lui donnait un peu de contenance. D’ailleurs, il était certain que Shëtane n’était pas dupe, mais cela faisait partie de la mise en scène après tout. Puis elle tira de son sac un emballage tout frais, et tendit une glace à la fraise à Radichou. Elle ajouta :
« J’ai ouï dire que vous étiez gourmand, messire Radichou, alors j’espère que cette petite friandise saura vous contenter »
« Oh, à la fraise ! ma préférée ! Shëtane… liriez-vous dans mes pensées pour me connaître aussi bien… sans me connaître ? »
« Qui sait ? Etranges destinées que les nôtres. »
Radichou était tout absorbé par la dégus… euh non, en fait il bâfrait sa glace. Il s’en mettait partout dans de grands « miom miom » et « slurp slurp ». L’instinct… Puis il réalisa qu’il avait l’air ridicule avec sa robe du vide pleine de tâches de glace, sa moustache et sa barbe pleines de miettes du cornet. Il s’arrêta aussi sec et se mordit la lèvre, l’air de dire « oups ».
Shëtane éclata de rire.
« Votre spontanéité fait grand plaisir à voir, Radichou ! Assurément, j’ai bien choisi le parfum ! »
Tout penaud, Radichou s’excusa :
« Ma foi, pardonnez-moi, je me laisse emporter par ce gourmand enthousiasme. C’est que cela fait si longtemps, puis c’est l’endroit, c’est… vous… tout est si magique ! » Il rougissait. « Voulez-vous en goûter un peu ? »
« Hihi oui, tant qu’il en reste un peu ! » Elle se pencha vers la main tendue de Radichou, engloba une partie de la crème glacée entre ses lèvres, et en emporta un morceau dans sa bouche qu’elle fit fondre avec sa langue en fermant les yeux. Radichou fit « glops », et il desserra le col de sa chemise. Il avait très chaud tout à coup !
Il prit alors la main de Shëtane, et sans réfléchir, posa ses lèvres contre les siennes. Shëtane, pas si surprise que cela, s’abandonna à ce baiser en cet endroit charmant… puis fronça les sourcils et se recula, laissant Radichou pour le moins dépité :
« Mais, mais ? »
Shëtane baissa les yeux.
« Pardonnez-moi Radichou, mais j’ai peur que tout ceci aille trop vite. Je ne voudrais pas non plus céder ainsi… j’ai besoin de me protéger un peu… »
Radichou ne comprenait que trop bien, même s’il était plutôt du genre « je fonce tête baissée, et tant pis si je me ramasse, à défaut d’avoir vécu, j’aurai aimé ». Il soupira.
« Oui, bien sûr… je comprends… »
Shëtane cligna des yeux. « Oh mais euh… ne vous méprenez pas ! Ce n’est pas ce que je veux dire, juste que j’aurai peut être besoin de temps pour m’habituer à un gnome tel que vous ? »
Radichou fulminait en son for intérieur « Tu vois mon vieux barbichu, tu vas trop vite ! arrête de croire que tout t’es dû ! Il fallait attendre un petit peu encore ! Tu gâches tout… erf… j’espère que ce n’est pas fichu… »
Tandis qu’il se perdait dans ses pensées, Shëtane agita sa petite main devant ses yeux fixes qui ne regardaient rien. « Ouh ouh ? Messire Radichou, vous êtes avec nous ? » Elle semblait radieuse. Il eut un frisson qui le ramena à la réalité. « Oh euh, oui, oui, bien sûr ! comment ne pas être avec vous en cet instant ? »
Elle rit. « Vous êtes étrange Radichou… je dois vous laisser, je vais rentrer dans une auberge me reposer, un long voyage m’attend demain. »
Radichou soupira. « Soit ! J’espère que nous nous reverrons très vite ! »
Shëtane entama le processus de téléportation en secouant sa pierre. Elle lui fit un clin d’œil, se pencha sur lui, et déposa un furtif baiser sur le bout de ses lèvres. Puis elle disparut dans un tourbillon de feuilles d’arbres virevoltantes, laissant Radichou pantois, surpris, idiot. Il s’ébroua, reprenant ses esprits, et tendit un bras vers les quelques feuilles qui tournoyaient encore, témoin du voyage de Shëtane vers son foyer. « Eh, eeeeeeh ! attends ! reviens ! Mais c’pas vrai ! » Il se frappa le crâne. Quelle nouille il était. Il l’avait laissée filer ! Puis il se ravisa. Il regardait en coin, un sourire aux lèvres, sourcils baissés… Hé hé hé ! Il fut secoué par un petit rire, puis ferma les yeux pour s’abandonner à un grand éclat de rire. Cette rencontre promettait tant ! Oh oui, cette gnomette était très prometteuse ! Il n’avait qu’une hâte, la revoir…
Quelques instants plus tard, il sortit sa montre à gousset de sa poche. Il était temps pour lui de se téléporter à Gadgetzan. On l’attendait pour aller chercher un destrier de l’effroi à Hache-Tripes. Les affaires, toujours les affaires… Mais ce soir là, il n’avait qu’un nom dans ses pensées, un visage imprimé sur son regard… Shëtane.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre à Stormwind   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à Stormwind
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décorations impromptues
» Certaines choses qui me choquent.
» Fayral // Druide Nounours (possible Chat) 85
» La Cathédrale de Hurlevent.
» [Bibliothèque de Hurlevent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Poetic Loosers - royaume Medivh :: Poésies-
Sauter vers: